Nous suivre Industrie Techno

Yann LeCun : « Pour innover, il faut être un peu artiste »

Yann LeCun : « Pour innover, il faut être un peu artiste »

© Juliette Raynal pour Industrie & Technologies

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes tirent le portrait de cette discipline. Découvrez aujourd'hui la vision de Yann LeCun. Expert mondial du Deep Learning, il a été recruté en janvier 2014 par Mark Zuckerberg pour diriger le programme FAIR : Facebook Artificial Intelligence Research. Yann LeCun est également professeur à l’Université de New York (NYU).

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

Sciences !

Votre dernière rencontre avec l’innovation c’était quand et où ?

Elle est partout. C’est comme Astérix, je suis tombé dedans quand j’étais petit !

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?

Il y a un concentré d’innovations dans mon smartphone. La liste est très longue… On peut parler de l’écran organique ou encore de l’application Facebook Messenger !

Votre innovation préférée ?

Je dirais l’ordinateur.

Et celle que vous détestez ?

Je déteste les mauvaises lois de propriété intellectuelle qui freinent l’innovation.

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Albert Einstein et Richard Feynman. Ce sont mes héros intellectuels.

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Je pose mon joker !

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

Je dirais créatif. D’une certaine manière, il faut être artiste pour innover, être intuitif. C’est un juste milieu entre la science et la technique d’un côté et l’art et la créativité de l’autre.

Quel défaut faut-il éviter ?

Etre têtu est une qualité. Mais être trop têtu est un défaut !

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation ?

L’ouvrage Théories du Langage – Théories de l’apprentissage qui retranscrit le débat entre Jean Piaget et Noam Chomsky. C’est en lisant ce livre que je me suis intéressé à l’intelligence artificielle.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

… Start-up ou grand groupe ?

La vraie innovation sort des grands groupes qui ont les moyens de faire de la recherche fondamentale.

...Technologie ou service ?

Les deux ne peuvent-elles pas aller ensemble ?

...Continue ou disruptive ?

Je pense que c’est une combinaison des deux. On fait de l’innovation continue lorsqu’on ne peut pas faire du disruptif.

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

Cela me fait penser à la boutade de Peter Thiel « On voulait des voitures volantes et au lieu de ça on a eu 140 caractères », qui déplore le faible rythme des innovations de rupture... Alors je répondrais : le voyage interstellaire ! 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles