Nous suivre Industrie Techno

Yahoo! déploie des mots de passe jetables

Yahoo! déploie des mots de passe jetables

Aux Etats-Unis, Yahoo! déploie des mots de passe à usage unique et à la demande.

© Flickr - Eirik Refsdal

La firme dirigée par Marissa Mayer a déployé une fonctionnalité permettant aux internautes d'utiliser des mots de passe à la demande et à usage unique. Yahoo! planche également sur le chiffrement des échanges réalisés sur sa messagerie. 

Biométrie, iris, activité électrique du cœur, reconnaissance vocale… Les entreprises ne cessent de multiplier les innovations pour proposer une alternative solide aux mots de passe dont la vulnérabilité est régulièrement pointée du doigt. Yahoo!, lui, étudie une autre piste, celle des mots de passe à usage unique et à la demande. C’est ce que révèle un post de blog officiel publié dimanche dernier. 

Pour l’heure, le dispositif qui repose sur une technique appelée OTP (One Time Password) n’est disponible qu’aux Etats-Unis et fonctionne avec le téléphone portable des utilisateurs. Concrètement, lorsqu’un internaute souhaite se connecter au service de messagerie de Yahoo!,  celui-ci n’a plus besoin d’entrer son propre mot de passe, mais demande par un simple clic qu’on lui en envoie un sur son téléphone. Ce mot de passe à usage unique est envoyé instantanément par SMS et est composé de quatre caractères.

Yahoo! voit dans cette méthode un moyen simple et efficace pour remplacer les mots de passe traditionnels qu’enregistrent souvent les utilisateurs dans leur navigateur web, laissant ainsi les différents services en ligne accessibles à toute personne externe utilisant le même ordinateur. Autre avantage : les utilisateurs n’ont plus besoin de se souvenir de leur mot de passe. Pour bénéficier de cette nouvelle fonctionnalité, les internautes devront l’activer (elle n’est pas mise en place par défaut) et, bien sûr, communiquer au préalable leur numéro de téléphone à la firme de Sunnyvale.

Outre ce déploiement, Yahoo! a également mis au point une extension afin de chiffrer tous les e-mails échangés via sa messagerie. Pour déployer ce dispositif, l’entreprise de Marissa Mayer a collaboré avec Google, dans une logique de compatibilité, et s’est appuyée sur la communauté des internautes. Le code du plugin, qui repose sur le standard OpenPGP, a ainsi été publié sur la plate-forme GitHub pour pouvoir être amélioré.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"La France a l'opportunité de faire naître des leaders mondiaux du quantique", affirme Christophe Jurczak, le cofondateur de Quantonation

Dossiers

"La France a l'opportunité de faire naître des leaders mondiaux du quantique", affirme Christophe Jurczak, le cofondateur de Quantonation

Les pépites françaises pourraient bientôt rivaliser avec les plus grands noms du calcul quantique, estime Christophe Jurczak, le[…]

Plan cybersécurité : « C'est un très bon début mais il nous reste du chemin à faire pour répondre au secteur industriel», estime Jean-Noël de Galzain d'Hexatrust

Plan cybersécurité : « C'est un très bon début mais il nous reste du chemin à faire pour répondre au secteur industriel», estime Jean-Noël de Galzain d'Hexatrust

« Il faut former beaucoup plus sur les risques de cyberattaques » lance Marc-Oliver Pahl, chercheur à l’IMT Atlantique

« Il faut former beaucoup plus sur les risques de cyberattaques » lance Marc-Oliver Pahl, chercheur à l’IMT Atlantique

Calcul quantique : Les grands industriels font leurs gammes dans la programmation

Calcul quantique : Les grands industriels font leurs gammes dans la programmation

Plus d'articles