Nous suivre Industrie Techno

Wärtsilä fournira 100 MW de batteries lithium-ion à Pivot Power pour ses projets au Royaume-Uni

Xavier Boivinet

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Wärtsilä fournira 100 MW de batteries lithium-ion à Pivot Power pour ses projets au Royaume-Uni

© Wärtsilä

L’entreprise britannique Pivot Power, filiale d’EDF Renouvelables, a annoncé le 25 février avoir commandé 100 MW de batteries lithium-ion au finlandais Wärtsilä. Elles équiperont ses deux projets britanniques de stockage à Cowley, dans la région d’Oxford, et à Kemsley, dans le Kent, qui devraient être mis en service d’ici la fin de l’année.

Pivot Power a annoncé le 25 février la commande de deux batteries de 50 MW au finlandais Wärtsila. Celles-ci sont destinées à deux projets de stockage de la filiale d’EDF Renouvelables au Royaume-Uni qui devraient être mis en service d’ici la fin de l’année. L’un est à Cowley, près d’Oxford, l’autre à Kemsley, dans le Kent. Wärtsilä fournira également une assistance pour une durée de 10 ans.

« Les systèmes sont basés sur la plateforme logicielle de gestion de l’énergie GEMS de Wärtsilä, qui utilise de l’intelligence artificielle et du machine learning, précise un communiqué commun. Ils utiliseront également la solution modulaire de stockage GridSolv, qui accompagne les déploiements de stockages stationnaires et les systèmes hybrides de production de chaleur ou d’énergie renouvelable. »

A Cowley, la batterie lithium-ion sera accompagnée, en parallèle, d’une batterie à flux redox vanadium capable de stocker 5 MWh et de fournir 2 MW de puissance. Utiliser les deux technologies permet de tirer profit de leurs avantages respectifs et limite les dégradations matérielles, indique redT dans un communiqué. Les batteries à flux redox vanadium assurent des cycles lents nécessitant des faibles puissances. Le lithium-ion prend le relais lors des pics de demande et des besoins de fortes puissances.

2 gigawatts de projets

La technologie mise en place serait capable de « doubler la puissance nominale pendant 30 minutes », peut-on lire sur le site de l’agence UK Research and Innovation qui finance le projet à hauteur de 10 millions de livres.

Avec l’acquisition de Pivot Power en novembre 2019, EDF réaffirmait son ambition de « devenir l’un des leaders des installations de stockage par batteries du pays », comme indiqué dans le communiqué. La quarantaine de projets de stockage d’énergie de Pivot Power au Royaume-Uni, pour une capacité totale de 2 GW, aiderait EDF à atteindre l’objectif fixé dans son Plan stockage électrique : 10 GW de capacités supplémentaires en Europe d’ici 2035.

Le groupe français souhaite également devenir leader de la recharge de véhicules électriques d’ici 2022 au Royaume-Uni, en France, en Italie et en Belgique : « EDF a pour ambition de fournir en électricité 600 000 véhicules électriques et de déployer 75 000 bornes de recharge à cet horizon », précise le communiqué.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vidéo] Zeroavia fait voler son avion électrique à hydrogène pour la première fois

[Vidéo] Zeroavia fait voler son avion électrique à hydrogène pour la première fois

Zeroavia a indiqué le 25 septembre avoir fait voler son avion électrique alimenté grâce à une pile à[…]

Batteries Li-ion : les défis qui attendent les futures gigafactories européennes

Batteries Li-ion : les défis qui attendent les futures gigafactories européennes

[Dossier] Les recherches sur les batteries lithium-ion tout-solide s'intensifient

[Dossier] Les recherches sur les batteries lithium-ion tout-solide s'intensifient

Batteries Lithium-ion : une vague de gigafactories déferle sur l'Europe

Batteries Lithium-ion : une vague de gigafactories déferle sur l'Europe

Plus d'articles