Nous suivre Industrie Techno

WA1310 de NEC

La WA1310 s'adresse aux marchés de la CAO, mécanique comme architecturale. Moins performante que les deux autres stations de la gamme NEC, elle s'adresse à un marché plus large grâce à son prix beaucoup plus abordable.

Grâce aux cartes graphiques Nvidia d'entrée et milieu de gamme, elle est dédiée aux utilisateurs de logiciels de conception 2D/3D. Son processeur double-coeur permet la réalisation de travaux multitâches.

Enfin, la production de la WA1310 respecte l'environnement, fabriquée par l'usine Nec d'Angers, elle est conforme aux dernières directives européennes.

null

Lancement : juin 2006 Point fort : rapport prix/performances Processeur : AMD Athlon 64 ou double-coeur Mémoire : jusqu'à 4 Go de mémoire principale, jusqu'à 3 disques SATA ou SCSI - Fonction Raid Carte graphique : Nvidia 2D à 3D milieu de gamme Système d'exploitation : Windows XP Professionnel (32 bits) ou édition x64

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0880

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles