Nous suivre Industrie Techno

Votre corps devient communicant

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Votre corps devient communicant

© eGo Gemalto

Avec la technologie eGo développée par Gemalto, votre corps devient un support de transmission de données. Ainsi, un simple toucher suffit pour ouvrir une porte, initier un paiement électronique ou démarrer l’ordinateur.

La technologie de communication corporelle (BAN pour Body Area Network), en développement surtout en Asie, arrive en France. Et c’est Gemalto, leader mondial de la carte à puce, qui la met au goût du jour avec son invention eGo.

Il s’agit d’une technologie de communication sans fil qui utilise le corps humain comme média de transmission de données à la place du câble électrique. Gemalto veut l’exploiter pour rendre intuitives les opérations d’authentification nécessaires dans les applications sécurisées. Un simple toucher du doigt ou de la main suffit ainsi pour se faire identifier. Plus besoin de mot de passe, de code PIN, de badge ou de clés pour démarrer l’ordinateur, valider un paiement électronique, passer un contrôle d’accès ou ouvrir les portières de la voiture.

Le principe de la technologie BAN repose sur l’utilisation du champ magnétique créé autour du corps humain quand on touche un objet polarisé électriquement. Pas besoin de faire transiter le signal électrique par le corps. Il suffit d’utiliser ce champs électrique comme ondes porteuses pour transmettre les données. Le signal de communication, d’ailleurs très faible, ne fait qu’effleurer le corps.

Des technologies similaires à celles des cartes à puces

Gemalto a mis au point un module électronique qui comprend un capteur, un circuit semblable à celui d'une carte à puce et un émetteur/récepteur. Pour que le système fonctionne, ce module n’a pas besoin d’être en contact direct avec le corps. Il suffit qu’il soit à moins de 1 cm de la peau, intégré par exemple dans une montre, un bijou, un vêtement, une ceinture, etc.

Lorsque vous touchez un objet compatible avec eGo (clavier d’ordinateur, poignée de portière de voiture, terminal de paiement électronique, etc), un mécanisme d’authentification s’enclenche spontanément entre le module portée et celui intégré dans l’objet touché. Les données les plus lourdes de sécurité sont ensuite transmises par la technologie radio UWB (Ultra Wide Band).

Cette invention est le résultat d’un projet de recherche européen Eureka où, parmi les participants, on trouve notamment Atos Origin, Continental, l'Inria et STMicroelectronics.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.ego-project.eu/

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Interview

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Alors que la loi de Moore ne permet plus de gagner en performances à énergie constante, l'explosion de l'industrie du[…]

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Analyse

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Plus d'articles