Nous suivre Industrie Techno

Voiture électrique : Renault produira ses batteries à Flins

Voiture électrique : Renault produira ses batteries à Flins

© DR

L’alliance Renault-Nissan, le CEA et le F.S.I. ont conclu un accord pour la création à Flins d’une usine de batteries lithium-polymère pour véhicule électrique.

Sous l’égide de Christian Estrosi, ministre chargé de l’Industrie, l’Alliance Renault-Nissan, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et le Fonds Stratégique d’Investissement (F.S.I.) ont signé une lettre d’intention sur la création d’une joint-venture pour développer et produire des batteries pour véhicules électriques en France.

La première phase de ce projet représente un investissement de 600 millions d’euros, dont 125 millions d’euros apportés par le FSI. La joint-venture prévoit de démarrer la production au milieu de l’année 2012 dans une usine à Flins (78), contigüe à l'usine d'assemblage de Renault, à 30 km à l'Ouest de Paris. La capacité de production envisagée atteindrait 100 000 batteries par an. Le site comprendra aussi une unité de reclyclage des batteries usagées.

La technologie choisie est le lithium-polymère, qui présente une densité d’énergie massique plus faible que le lithium-ion, mais qui offre l’avantage d’être plus sûre et rechargeable à l’infini. L’usine sera la première de ce type en Europe.

Il existe déjà une usine de batteries pour véhicules électriques en France : celle de Saft et Johnson Controls, près de Bordeaux. Elle produit des batteries lithium-ion.

Les batteries produites par la prochaine usine à Flins ne seront pas réservées aux constructeurs Renault et Nissan. Elles pourront être vendues à tout constructeur automobile en Europe.

Renault compte les utiliser pour son futur véhicule électrique Zoé Z.E, dont la commercialisation de masse est prévue en 2012.

Ridha Loukil

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Les leviers technologiques traditionnels ne suffisent plus à compenser la croissance du trafic aérien », prévient Philippe Beaumier (Onera)

Dossiers

« Les leviers technologiques traditionnels ne suffisent plus à compenser la croissance du trafic aérien », prévient Philippe Beaumier (Onera)

Les projets autour du développement d’un « avion vert » se multiplient. Objectif : produire un appareil ultra-sobre[…]

Avion à hydrogène : l'étroit chemin entre défis technologiques et incertitudes économiques et climatiques

Dossiers

Avion à hydrogène : l'étroit chemin entre défis technologiques et incertitudes économiques et climatiques

Aviation et climat : les traînées de condensation, cirrus et NOx pourraient réchauffer deux fois plus que le CO2

Dossiers

Aviation et climat : les traînées de condensation, cirrus et NOx pourraient réchauffer deux fois plus que le CO2

Gestion du trafic et sobriété énergétique : les ingrédients clés d'Urbanloop

Gestion du trafic et sobriété énergétique : les ingrédients clés d'Urbanloop

Plus d'articles