Nous suivre Industrie Techno

Voiture autonome : vers un partenariat entre Google et Ford ?

Juliette Raynal

Mis à jour le 23/12/2015 à 15h17

Sujets relatifs :

, ,
Voiture autonome : vers un partenariat entre Google et Ford ?

© dr

Les deux géants américains seraient en discussions avancées pour créer une joint-venture dédiée à la production de véhicules sans chauffeur. Ce potentiel partenariat industriel pourrait être officialisé à l’occasion du CES de Las Vegas.

L’année 2015 aura été particulièrement marquée par les avancées en matière de véhicules autonomes. Et cette effervescence ne semble pas prendre de pause à l’approche des fêtes de fin d’année. Selon le site spécialisé Automotive News, qui s’appuie sur une source proche du dossier, Ford et Alphabet (ex-Google) seraient en discussions avancées pour créer une joint-venture qui produirait les futures voitures autonomes.

Les deux géants s’apprêteraient à révéler ce partenariat industriel de long terme à l’occasion du CES de Las Vegas, qui doit se tenir du 6 au 9 janvier prochain. Pour l’heure, les deux géants n’ont ni confirmé ni démenti l’information. Des dirigeants de la firme de Mountain View ont cependant confirmé que l’entreprise était actuellement en pourparlers avec différentes constructeurs automobiles.

Les deux entreprises ne sont pas étrangères l’une de l’autre. Le géant de la Silicon Valley a récemment recruté deux vétérans de la firme de Detroit. Alan Mulally, ancien patron de Ford, a rejoint le conseil d’administration de Google en juillet 2014 tandis que John Krafcik, un ancien cadre du constructeur américain, a été recruté en septembre dernier pour piloter le projet de voiture autonome.

Il y a quelques jours, l’agence Bloomberg avait par ailleurs révélé qu’Alphabet prévoyait de créer, en 2016, une société entièrement dédiée au développement de la voiture autonome au sein de sa holding. Cette présumée joint-venture avec Ford pourrait donc s’inscrire dans ce projet.

Alors que la plupart des constructeurs automobiles planchent sur les technologies de voiture sans chauffeur, seule l’entreprise Tesla Motors, fondée par Elon Musk, propose actuellement un véhicule doté de fonctionnalités de conduite automatique avancées. Le prix de ces véhicules avoisine toutefois la barre des 100 000 dollars. Les voitures Ford sont elles beaucoup moins chères et un tel partenariat pourrait permettre de proposer, à l’avenir, des véhicules sans chauffeur à un prix plus accessible. Mais avant que les véhicules autonomes ne prennent la route dans des conditions de circulation classiques, il faudra lever de nombreuses barrières au niveau de la réglementation, de la responsabilité, des infrastructures, de la sécurité informatique ou encore de  la cartographie.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

La perception 3D dynamique, la maîtrise de situations variées et l’explicabilité des algorithmes restent des obstacles[…]

27/10/2020 | 3DGoogle
Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Plus d'articles