Nous suivre Industrie Techno

Voiture autonome contre voiture électrique : le deal techno entre Chrysler et Renault

Xavier Boivinet

Mis à jour le 29/05/2019 à 12h43

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Voiture autonome contre voiture électrique : le deal techno entre Chrysler et Renault

FCA a déjà livré 600 Pacifica Hybrid à Waymo pour sa flotte de véhicules autonomes.

© Waymo

Le volet technologique de la possible fusion entre Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et Renault consiste essentiellement en la combinaison de deux grands développements : le véhicule autonome du côté de FCA, qui collabore notamment avec Waymo (Google), et la voiture électrique du côté de Renault.

Renault a indiqué son intention d’ « étudier avec intérêt » l’opportunité d’une fusion à 50/50 avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA). Cela fait suite à une proposition venue de FCA le 27 mai. Le groupe italo-américain évoque non seulement la possibilité de créer le 3ème constructeur mondial avec 8,7 millions de véhicules vendus, mais aussi la complémentarité des technologies développées par l'un et l'autre. Dans son communiqué, FCA souligne « la décennie d’expérience du groupe Renault dans le véhicule électrique, domaine dans lequel il est le plus grand constructeur en Europe », et ses propres avancées et partenariats concernant le véhicule autonome.

Maître de conférence en économie à l'Université de Bordeaux et directeur du Groupe d'étude et de recherche permanent sur l'industrie et les salariés de l'automobile (Gerpisa), Bernard Jullien tempère toutefois : « Sur le véhicule électrique, FCA s'est considérablement dégarni côté recherche et développement ces dernières années en raison des faibles contraintes environnementales aux Etats-Unis. Ils ont effectivement un petit peu plus avancé sur le véhicule autonome parce que c'est plus compatible avec leur positionnement haut de gamme. Mais pour l'instant, ils sont essentiellement acheteurs de systèmes d'aide à la conduite plutôt que développeurs. »

L'autonomie niveau 2 à 4

Le projet phare de FCA dans le véhicule autonome est mené avec Waymo - la filiale de Google. Conclu en 2016, le partenariat a pour but de mettre en place une flotte de mini-vans hybrides avec une autonomie de niveau 4 en adaptant les véhicules de FCA aux technologies de Waymo. En mai 2018, FCA avait déjà livré 600 Pacifica Hybrid à l’entreprise américaine lorsque le partenariat a été étendu : 62 000 véhicules supplémentaires doivent livrés d’ici 2021. « Les minivans hybrides Chrysler Pacifica sont nos premiers véhicules issus d’une production de masse dotés d’une suite de composants matériels complètement intégrés récemment conçus par Waymo dans un but d’autonomie complète », indique la filiale de Google sur son site internet. Les deux entreprises ont précisé avoir entamé des discussions pour inclure la technologie de véhicule autonome de Waymo dans des véhicules de FCA destinés à la commercialisation.

FCA a également envoyé des ingénieurs chez BMW en 2017 suite à un partenariat conclu avec le constructeur allemand, Intel et Mobileye. L’objectif est de développer une « plateforme dimensionnée pour les niveaux 3 à 4/5 en termes de conduite autonome ». Comme l’indiquait le site Automotive News le 14 mai dernier, le président de Fiat, John Elkann, a révélé que Maserati serait la première marque du groupe FCA à utiliser la technologie développée avec BMW, sans toutefois préciser de date de déploiement. Enfin, FCA collabore également avec Aptiv pour développer des technologies de véhicule autonome de niveau 2.

Renault devant sur l'électrique

Néanmoins, pour Bernard Jullien, l'ampleur de la tâche d'électrification ou d'hybridation dans les années à venir est telle pour l'industrie automobile mondiale que les ambitions des constructeurs sur le véhicule autonome risquent d'être revues à la baisse : « L'industrie va être obligée de se concentrer sur une priorité qui est celle de l'électrification. »

Or, si Renault dispose de quelques cartouches sur le véhicule autonome avec Symbioz, c'est surtout en matière d'électrification que le groupe français a une longueur d’avance. En effet, la Fiat 500 électrique proposée par FCA peine visiblement à compenser les émissions de CO2 de ses SUV et autres 4x4 - même hybrides. En avril dernier, le cabinet Jato Dynamics estimait les émissions moyennes du groupe à 125,3 gCO2/km, contre 113,2 gCO2/km pour Renault. Pour se conformer aux règles européennes qui devraient s’appliquer en 2021 en matière d’émissions de CO2 , FCA a conclu cette année un accord avec Tesla afin d’inclure dans sa flotte les véhicules électriques de l’entreprise d’Elon Musk. Une information révélée par le Financial Times le 7 avril dernier.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Train hydrogène, cobot, véhicule électrique… les meilleures innovations de la semaine

Train hydrogène, cobot, véhicule électrique… les meilleures innovations de la semaine

Quelles innovations vous ont le plus marqués au cours de cette dernière semaine ? Vous avez apprécié notre article sur les[…]

Supercalculateur, train hydrogène, taxi volant… les meilleures innovations de la semaine

Supercalculateur, train hydrogène, taxi volant… les meilleures innovations de la semaine

Comment fonctionnent les 27 trains à hydrogène d'Alstom vendus à RMV ?

Comment fonctionnent les 27 trains à hydrogène d'Alstom vendus à RMV ?

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles