Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Voir à travers les murs grâce au Wi-Fi

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Voir à travers les murs grâce au Wi-Fi

© UCSB - Mostofi Lab

Des chercheurs américains ont mis au point une technologie permettant à deux robots d'utiliser le protocole de communication sans fil Wi-Fi pour discerner l'intérieur d'une pièce fermée sans y pénétrer. Grâce au traitement numérique du signal après son passage au travers de la pièce, ils parviennent à savoir si des objets s'y trouvent, quels formes ils ont et même de quelles matières ils sont fait.

Le protocole de communication sans fil Wi-Fi est omniprésent de nos jours, mais son utilisation est généralement cantonné à la transmission de données d'un appareil à un autre. Des chercheurs de l'Université de Californie à Santa Barbara lui ont trouvé un autre usage. Ils se servent de la distorsion du signal lorsqu'il passe à travers des objets solides pour permettre à des robots de voir à travers les murs.

Cette innovation brevetée est capable non seulement de savoir si des objets se trouvent derrière un mur mais également où ils sont, quelle forme ils ont, et de quelles matières ils sont fait. Elle permet par exemple de déterminer si un être humain se trouve dans une pièce, ou s'il s'agit d'un objet en métal ou en bois. Pour y parvenir, les chercheurs combinent des technologies de communication sans fil, de traitement numérique du signal et de robotique. Les robots pilotés à distance fonctionnent par paire : l'un envoie le signal d'un côté de la pièce à étudier, et l'autre le reçoit à l'opposé. Le système modélise la propagation des ondes avec un degré d'approximation et l'affine ensuite en fonction de plusieurs critères (variation totale, taille de la zone testée, rareté de la présence d'ondelettes) afin d'en augmenter la résolution. La résolution cible des images est de 2 centimètres.

Les applications potentielles de ce dispositif vont des opérations de sauvetage en milieu difficile d'accès (naturel ou urbain) aux opérations policières ou militaires en l'absence de visibilité. Mais la technologie n'est pas limitée qu'aux robots. Elle peut être implémentée sur n'importe quel appareil ou réseau utilisant une connexion Wi-Fi. La voie est ainsi ouverte à son utilisation comme système anti-intrusion ou encore pour veiller sur des personnes (malades, prisonniers,...). Enfin, le procédé pourrait à terme être incorporé à des systèmes domotiques pour optimiser certains services (chauffage, climatisation) en fonction de la présence ou non d'individus dans le bâtiment, sans avoir besoin d'installer des capteurs spécifiques.

Ci-dessous une démonstration vidéo du processus :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

Interview

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

L'impression 3D gagne du terrain dans l'industrie. Mais son intégration est inégale entre les différents secteurs.[…]

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Plus d'articles