Nous suivre Industrie Techno

VivaTech : 5 robots qu'il ne fallait pas manquer

Séverine Fontaine

Mis à jour le 25/05/2018 à 17h29

VivaTech : 5 robots qu'il ne fallait pas manquer

© Industrie & Technologies

Les robots étaient bien présents à Viva Technology : à quatre pattes, sur roues, sur pieds, ou à ailes, la communauté robotique était bien représentée! Industrie & Technologies s'est déplacé tant bien que mal dans les couloirs bondés de Viva Technology pour vous dégoter quelques robots qui valent le coup d'oeil...

Le livreur La Poste 

On vous en avait parlé, et on l’a vu en vrai! La Poste s’est équipée de robots livreurs permettant de suivre le facteur sur sa tournée. Il s’agit plus exactement d’un châssis doté d’une caisse de 300 litres, permettant le chargement de courrier et de colis. Le robot scanne les jambes du facteur grâce à son lidar et ne les lâche pas d’une semelle. Il avance, le robot aussi en laissant une distance de sécurité d’un mètre cinquante. Si le facteur s’arrête, celui-ci s’immobilisera également à 50 centimètres de lui. Et si le facteur décide d’aller dans le sens opposé, le robot ne fera pas demi-tour, mais le suivra en « marche arrière ». Ses quatre roues motrices et ses petites roulettes à l’avant lui permettent de monter les trottoirs. Sur les quatre arêtes de la caisse de chargement des colis, des bandes sensibles ont été ajoutées pour qu’en cas de contact avec un obstacle extérieur (objet ou humain) celui-ci s’arrête immédiatement. Après Nantes, le programme d’expérimentation va continuer à Paris et Tours. 

Le tout terrain

Avec ses roues, le robot de la société Rovenso peut passer des obstacles d’environ 20 centimètres dans différents environnements. Deux scénarios d’utilisation sont possibles : soit téléguidé par des professionnels (comme les pompiers) équipé d’un capteur de gaz qui permet de voir si une situation est sûre. Un élévateur est d’ailleurs intégré au robot pour détecter les gaz en hauteur. Soit en autonomie pour la sécurité des sites ou la surveillance des entrepôts / usines de nuit. 

Le confrère des pros de la logistique

Chez TwinswHeel, les robots Heavy lead platform et The fast courrier aident les professionnels dans la logistique. Le premier peut transporter jusqu’à 150 kg, remorquer 500 kg et est utilisé dans des entreprises comme celle de Renault ou la SNCF. Le deuxième peut porter jusqu’à 40 kg et est utilisé par Nissan et Siemens. Ces deux robots ont été adaptés pour aller dans les hôpitaux et les centres commerciaux, avec le même but que pour les usines : faire de la logistique à la demande (apport de pièces, mallette pour la maintenance, etc.). L’objectif final, fin 2019, est de sortir ces robots dans la rue pour faire les livraisons sur le dernier kilomètre. 

L’homme imprimé en 3D 

On ne le présente plus : le robot humanoïde InMoov était également sur Viva Technology pour une démonstration assez impressionnante. Son créateur, Gaël Langevin, lui donnait des instructions vocales, le robot répétait et exécutait la tâche. Il lève les bras, suit une personne du regard, prend une balle dans une main et l’attrape avec l’autre main… Ce robot est open source et évolue au fil des travaux de sa grosse communauté de makers.

A lire > Le portrait de Gaël Langevin dans le magazine n°1007.

Le robot de service Alice

Alice, de la société Cyberdroid, a fait sa première sortie officielle à Viva Technology. Ce robot de service peut interagir avec un individu, attraper un objet comme une bouteille de 2 litres à bras tendu et peut prendre une personne par la main pour l’accompagner. Il dispose d’un lidar pour éviter les obstacles, un micro pour la reconnaissance vocale, a 8h d’autonomie et dispose de lecteurs RFID (pour scanner les badges dans un usage de conciergerie ou d’accompagnement en entreprise). Sa petite soeur, Leemby, en test depuis deux ans, va récupérer les améliorations apportées sur Alice pour entrer en phase d’industrialisation. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le CEA et AddUp s'associent pour développer la fabrication additive dédiée au secteur de l'énergie

Le CEA et AddUp s'associent pour développer la fabrication additive dédiée au secteur de l'énergie

En marge du Salon 3D Print, le CEA et le spécialiste de l'impression 3D métal AddUp ont annoncé une collaboration technique[…]

Calcul intensif, trophée 3D Print, captage de CO2... les meilleures innovations de la semaine

Calcul intensif, trophée 3D Print, captage de CO2... les meilleures innovations de la semaine

Les robots parallèles à câbles

Avis d'expert

Les robots parallèles à câbles

Quand les robots tirent les ficelles

Avis d'expert

Quand les robots tirent les ficelles

Plus d'articles