Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Viv : la nouvelle AI des créateurs de Siri

Viv : la nouvelle AI des créateurs de Siri

© Capture d'écran - Viv

Après plusieurs années d'absence, les créateurs de Siri reviennent sur le devant de la scène avec un nouvel assistant personnel baptisé Viv. Non seulement celui-ci est capable de comprendre des structures de phrase complexes, mais il peut aussi se connecter à différents services tiers pour répondre aux besoins de l'utilisateur. 

Dag Kittlaus et Adam Cheyer ne sont pas des inconnus dans la sphère de l’intelligence artificielle (AI). Spécialistes du traitement du langage naturel, les deux compères sont à l’origine du logiciel Siri qu’ils ont revendu à Apple en 2010. Six ans plus tard, ils reviennent sur le devant de la scène. A l’occasion de la conférence Techcrunch Disrupt, qui s’est tenue lundi 9 mai à New York, le tandem a levé le voile sur Viv, qu’ils présentent comme un assistant personnel de nouvelle génération.

Une nouvelle technologie baptisée Dynamic Program Generation

Les médias américains présents à l’événement semblent bluffés. Tous relatent une remarquable démonstration. Pendant 20 minutes, le logiciel Viv, pour l’heure uniquement disponible sous la forme d’une application iPhone, est parvenu à répondre à une douzaine de requêtes plus ou moins ardues. Sur scène, Dag Kittlaus explique que Viv repose sur une technologie brevetée, appelée Dynamic Program Generation. Concrètement, pour chaque requête verbale, le logiciel Viv est capable de créer automatiquement le code montrant comment il a compris la demande et comment celle-ci est traitée. Le tout en une dizaine de millisecondes.

 

 

Lors de la démonstration, l’assistant virtuel a donc réussi à comprendre des tournures de phrases complexes comme « Est-ce qu’il a plu à Seattle il y a trois jeudis ? » et « Est-ce qu’il fera plus de 70 degrés Fahrenheit près du Golden Gate Bridge après 17 heures après-demain ? ». Mais la grande différence entre Siri et Viv, c’est que le second repose sur une plate-forme beaucoup plus ouverte. Ainsi, alors que Siri se cantonne à effectuer des recherches en ligne, Viv va plus loin en se connectant à des services tiers, via des interfaces de programmation, pour répondre aux besoins de l’utilisateur. On peut alors lui demander d’envoyer de l’argent à un ami, des fleurs à un proche ou encore de commander un Uber et d’effectuer une réservation d’hôtel.

Une plate-forme ouverte pour répondre à toutes les requêtes

De part cette approche, Viv se positionne davantage comme un concurrent des Bots (agents automatiques) que souhaite développer Facebook au sein de son application Messenger pour connecter l’utilisateur à une batterie de services ou d’Alexa, l’outil de synthèse vocale mis au point par Amazon. D’ailleurs, tout comme le géant du e-commerce, les créateurs de Viv comptent déployer cette intelligence artificielle dans toutes sortes de produits. Objectif : donner vie à tous les objets inanimés et transformer l’intelligence artificielle en une réelle utilité.

Face à ces mastodontes qui bénéficient d’une énorme base d’utilisateurs et de moyens techniques et financiers colossaux, les créateurs de Viv entendent tirer leur épingle du jeu grâce à la neutralité et à la qualité de leur service. Ils espèrent ainsi séduire les prestataires de services et étendre leur stratégie de partenariats. Certains experts estiment toutefois que cette technologie ne pourra percer que si elle est rachetée par un géant. Une option, pour l'heure, écartée par ses deux créateurs. En effet, selon les informations du Washington Post, Dag Kittlaus et Adam Cheyer auraient déjà décliné plusieurs offres de rachat, dont deux formulées par Facebook et Google.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

En remettant ses médailles de l'innovation 2019, le Centre national de la recherche scientifique a mis en avant quatre chercheurs dont les[…]

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Elle partage sa foi dans le code

Focus

Elle partage sa foi dans le code

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Analyse

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Plus d'articles