Nous suivre Industrie Techno

Vincent Bolloré passe du papier à la voiture électrique

Vincent Bolloré passe du papier à la voiture électrique

Une évolution technologique qui va du papier cigarette aux films plastiques minces utilisés dans les batteries

© Pascal Guittet

Qu'ils soient plutôt entrepreneurs ou scientifiques de haut vol, agitateurs d'idées ou orchestrateurs de talent, passionnés de technique ou fins analystes de ses usages, les cinquante pesonnalités dont nous vous proposons de découvrir le portrait jouent un rôle majeur dans l'innovation en France. C'est le cas de l'incontournable Vincent Bolloré, qui a complètement réinventé l'entreprise familiale pour en faire un empire, avant de partir à l'assaut des grandes villes avec ses voitures électriques.

Chez les Bolloré, les affaires sont une affaire de famille. Les papeteries Bolloré, ont été fondées par l’arrière-arrière-grand-père de Vincent Bolloré en 1822. Ce dernier, arrivé à la tête du groupe en 1981, a transformé une papeterie familiale à la dérive en un empire, allant des médias au transport et à la logistique, en passant par l’énergie, l’agriculture et l'automobile électrique.

Doté d’un solide bagage universitaire, DESS de droit des affaires puis doctorat à l’Université Paris X Nanterre, il a commencé sa carrière à l’âge de 18 ans en 1970 dans les banques d’affaires. En 1981, avec son frère Michel-Yves Bolloré il reprend la papeterie familiale OCB, spécialisée dans le papier bible et le papier cigarette. Il la recentre sur le marché plus porteur du papier pour sachet de thé, avant de se lancer dans les films plastiques utilisés dans les condensateurs électroniques.

C’est cette activité qui va lui donner l’idée d’utiliser ces films plastiques pour créer des batteries novatrices sur une technologie lithium-métal-polymère. Des batteries qu’il entend utiliser dans des voitures électriques. Bolloré développera pour cela la BlueCar, pour les particuliers, qui a pris beaucoup de retard face à un marché attentiste et un modèle spécifique pour les flottes de véhicules électriques en autopartage. Ce dernier concept rencontre un vrai succès à Paris avec Autolib’ depuis 2011, puis à Lyon en 2013 avec BlueLy, Bordeaux en 2014 avec BlueCub et bientôt Indianapolis aux Etats-Unis avec BlueIndy. Plusieurs métropoles asiatiques seraient aussi intéressées par le concept.

Une technologie de film plastique qui est maintenant aussi utilisée dans des super-condensateurs destinés à alimenter et recharger rapidement les bus électriques Bluetram, dont l’usine de montage a été inaugurée début 2015.

Aujourd’hui le groupe Bolloré emploie 55 000 personnes dans 152 pays et réalise 10,2 milliards d'euros de chiffres d'affaires. Et comme les affaires sont toujours une affaire de famille, Vincent Bolloré a prévu de prendre sa retraite le 17 février 2022, le jour du bicentenaire de l'entreprise familiale, et de passer la main à ses quatre enfants, qui y occupent déjà des postes clés.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Plus d'articles