Nous suivre Industrie Techno

Vidéoprojecteur ultraportable à diodes électroluminescentes

Industrie et  Technologies

Le PK20 de Mitsubishi



Après avoir lancé en 2005 le PK10, premier vidéoprojecteur ultraportable à diodes électroluminescentes du marché, Mitsubishi introduit maintenant le PK20.

Comme son prédécesseur, ce nouveau modèle utilise comme source de lumière, non pas une lampe au xénon comme c'est le cas dans les appareils traditionnels, mais une lampe à diodes, dont la durée de vie atteint 10 000 heures de fonctionnement, contre 3 000 à 5 000 heures pour les lampes classiques. Tirant parti des progrès technologiques dans les diodes électroluminescentes (selon la loi de Haitz, le flux lumineux est multiplié par 30 et le coût divisé par 10 tous les 10 ans), il affiche un ratio de contraste de 1 000 :1 et une luminosité de 25 lumens, contre 300 :1 et 10 lumens pour le PK10. Il est en plus doté d'un lecteur de carte SD.
 

 

Le PK20 affiche des images avec une résolution de 800 x 600 pixels pour 16 millions de couleurs. Il présente une taille de 97x123x48mm et un poids de 500 grammes. Il vise notamment l'environnement professionnel, les commerciaux nomades puisqu'il se raccorde au PC portable avec une extrême facilité, ainsi que le monde de l'éducation.

Enfin, pour les amateurs de jeux vidéos et de photos numériques qui n'ont pas chez eux le recul nécessaire pour installer un projecteur de "grande taille", ce modèle compact se révèle être la solution idéale pour projeter en grand format dans leurs salons leurs photos de vacances (via le lecteur SD) ou encore jouer à la console !

Grâce à la technologie diodes électroluminescentes, qui dissipe moins de chaleur que les lampes classiques, le ventilateur intégré dans l'appareil est moins puissant et donc moins bruyant (seulement 30 dBA, on ne l'entend quasiment pas !).

Le PK20 est proposé au prix public HT de 750 euros.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.mitsubishi-presentations.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Lors du « Forum 5i », événement annuel met en lumière les innovations phares de la région[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Antaïos veut imposer sa techno de mémoire magnétique en successeur des mémoires flash

Antaïos veut imposer sa techno de mémoire magnétique en successeur des mémoires flash

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Plus d'articles