Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Vidéo : Robear, un robot ours pour aider les invalides

Vidéo : Robear, un robot ours pour aider les invalides

Robear, robot pour aider les personnels soignants

Un laboratoire nippon a conçu un robot capable de soulever des patients. Il permettra d’alléger la tâche des personnels de soin dans un pays dont la part de population active baisse rapidement.

Robear peut aider les patients à se lever, à se tenir debout, à marcher ou encore les porter ! Ce robot expérimental vise à pallier la pénurie de personnel soignant à venir au Japon, due au vieillissement de la population. Près de 40 % de la population serait à la retraite d'ici 2060. Aussi la robotique a-t-elle été présentée par le gouvernement nippon comme une priorité pour relever le défi du vieillissement de la population.

Susciter la confiance de l’utilisateur

En réalité, le robot ressemble davantage à un "nounours" qu’à un ours. Son aspect vise en effet à obtenir la confiance de l’utilisateur. Robear est la troisième version du robot-ours, après ses prédécesseurs Riba et Riba-II mais est significativement plus léger (140 kg vs 230 kg pour la version précédente) et a une base plus petite, ce qui lui assure une meilleure manoeuvrabilité. Pour s’occuper au mieux des patients, le robot est muni de capteurs lui permettant de ressentir le poids ou la résistance de la matière qu’il touche. En outre, les faibles rapports d'engrenage des actionneurs permettent aux articulations un mouvement rapide et précis et le mouvement en marche arrière, rapporte dans un article le site de veille internationale des Bulletins électroniques. La force subie par l'actionneur est redirigée, ce qui rend le mouvement plus souple et plus doux.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

Professeur à l’institut des systèmes intelligents et robotiques (ISIR), Vincent Hayward doit recevoir le 17 janvier le Grand Prix[…]

16/01/2020 | INRIA
Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

[L'année 2019 en technos] Top départ pour les constellations de OneWeb et SpaceX

[L'année 2019 en technos] Top départ pour les constellations de OneWeb et SpaceX

[L'année 2019 en technos] La fabrication additive affirme ses ambitions dans l'industrie

[L'année 2019 en technos] La fabrication additive affirme ses ambitions dans l'industrie

Plus d'articles