Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

[Vidéo] Pyrène : robot humanoïde de 1,75 m, 100 kg et 32 degrés de liberté

Marina Angel

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Vidéo] Pyrène : robot humanoïde de 1,75 m, 100 kg et 32 degrés de liberté

Pyrèn, le nouveau robot humanoïde de l'équipe Gepetto du LAAS-CNRS

© Marina Angel

Le Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS) à Toulouse vient de se doter d'un robot humanoïde baptisé Pyrène. Plus grand, plus agile et plus robuste que son prédécesseur HRP-2, il est conçu pour interagir avec son environnement et effectuer des tâches nécessitant une grande force physique.

Bienvenu à Pyrène le nouveau robot humanoïde du LAAS-CNRS (Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes), à Toulouse. Fabriqué par la société espagnole PAL Robotics, basée à Barcelone, sur la base d’un cahier des charges du laboratoire toulousain, il va servir de support à des travaux de recherche en matière de robotique humanoïde.

Il succède au robot japonais HRP-2, grâce auquel l’équipe Gepetto du LAAS-CNRS a développé des algorithmes de déplacement d’un robot et la coordination de ses mouvements. Mais les robots de nouvelles générations ont besoin de mieux interagir avec l’environnement et d’effectuer des tâches qui nécessitent une certaine force physique, donc d’opérer des mouvements plus dynamiques et plus puissants. « Pour cela, il nous fallait travailler avec un robot plus grand, plus fort et plus habile », résume Philippe Souères, le responsable de l’équipe Gepetto.

Alors que HRP mesurait à peine 1,58 mètre et pesait 43 kg, Pyrène a des mensurations plus proches de celle d’un homme : 1,75 mètre pour 100 kg. Sa structure complexe permet 32 degrés de libertés. Il est doté de pinces de préhension pour la saisie délicate d’objets, l’usage d’outil et peut effectuer des actions complexes, comme visser ou percer. « Une première pour un robot humanoïde bipède », insiste Philippe Souères. Avec lui, le LAAS pourra mener des programmes de R&D industriel, pour Airbus notamment, et démontrer la faisabilité de faire effectuer des tâches demandant une grande force physique par des robots humanoïdes aux côtés d’opérateurs, dans un environnement industriel contraint.

Pyrenewebsite from CNRS News on Vimeo.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

En 2023, la mission Fluorescence Explorer (FLEX) de l’Agence spatiale européenne ira scruter la faible lumière infrarouge[…]

[Meilleures technos de l'année] Effervescence autour des vols spatiaux habités

[Meilleures technos de l'année] Effervescence autour des vols spatiaux habités

Sonde martienne, aile ionique, intelligence artificielle… les innovations qui (re)donnent le sourire

Sonde martienne, aile ionique, intelligence artificielle… les innovations qui (re)donnent le sourire

L’escorte CubeSats d’InSight remplit sa mission avec succès

L’escorte CubeSats d’InSight remplit sa mission avec succès

Plus d'articles