Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Vidéo : les dangers des nouvelles attaques par déni de service

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Vidéo : les dangers des nouvelles attaques par déni de service

Les attaques par déni de service sont bien connues pour leur capacité à rendre des sites web inaccessibles pendant des heures, voire parfois des jours, et ce même quand les cibles ont des serveurs supposément costauds. Découvrez dans cette vidéo comment une nouvelle variante de ces attaques, abusant d'une commande présente dans l'un des plus vieux protocoles encore utilisé sur Internet, représente un danger potentiel inégalé jusqu'alors.

Tom Scott, du projet Computerphile, prend le temps d'expliquer dans cette vidéo les origines des attaques dites de "déni de service" (DoS) et de leurs déclinaisons, les DDoS (pour Distributed Denial of Service) qui sont régulièrement utilisées sur la toile, mais aussi les attaques par DDoS amplifié, et notamment celles utilisant le NTP (Network Time Protocol) à des fins d'amplification. Cette méthode n'était pas inconnue jusqu'ici, mais son utilisation par les criminels est en plein essor, et l'entreprise spécialisée dans la sécurité CloudFare a enregistré le mois dernier une attaque record contre ses serveurs employant un débit de 400 Gbit/s.

La dangerosité de ce nouveau type d'attaque réside dans le fait que l'agresseur peut créer de plus grosses attaques avec un nombre beaucoup moins élevé de ressources. Tom Scott n'hésite d'ailleurs pas à évoquer un crash d'Internet si une attaque suffisamment importante était mise en œuvre...

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles