Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

[Vidéo] Des chercheurs japonais inventent le robot qui transpire !

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Vidéo] Des chercheurs japonais inventent le robot qui transpire !

© Capture d'écran - vidéo YouTube

Des chercheurs du laboratoire JSK de l'université de Tokyo ont utilisé le procédé de frittage laser sélectif pour créer un robot doté d'une structure complexe, proche de celle d'une éponge, lui permettant de transpirer. Un moyen efficace pour refroidir ses 108 moteurs !

La sueur permet au corps humain de se refroidir… Lorsque nous transpirons, nous pompons l’eau présente dans notre corps. En s’évaporant, celle-ci permet de faire baisser notre température. Les chercheurs japonais du laboratoire JSK, rattaché à l’université de Tokyo, ont appliqué ce procédé au robot humanoïde Kengoro, doté de 108 moteurs ! Car, comme les humains, les robots surchauffent lorsqu’ils sont surmenés.

Le robot Kengoro, n’est donc pas équipé d’un système de refroidissement classique dont sont habituellement flanqués les systèmes robotiques. Ces dispositifs mécaniques embarquent généralement des ventilateurs, des dissipateurs et des radiateurs. Ils sont donc très volumineux et augmentent sensiblement le poids total du robot.

Une structure d'éponge en aluminium imprimée en 3D

Ici, l’équipe de chercheurs, dirigée par le professeur Inaba, a mis au point un système qui permet au robot humanoïde de suer. L’astuce réside dans la manière dont l’infrastructure du robot a été construite, explique le magazine Spectrum.ieee. Les chercheurs se sont appuyés sur le frittage laser sélectif, un procédé de fabrication additive qui permet d’imprimer en 3D des structures complexes en métal à partir de poudres d’aluminium. En jouant sur la densité du laser, les chercheurs ont pu varier sélectivement la perméabilité du métal et créer une structure proche de celle d’une éponge, composée de micro-canaux dans lesquels l’eau peut circuler.

Pour rendre cette transpiration utile au robot, les chercheurs ont également créé différentes couches plus ou moins poreuses. Les plus poreuses se trouvant près de la surface extérieure des pièces. Ainsi, avec une tasse d’eau déminéralisée, le robot peut fonctionner pendant une demi-journée. Les tests réalisés montrent que cette méthode de refroidissement fonctionne mieux que le refroidissement par l’air et que le simple fait de faire circuler de l’eau à travers un canal intérieur. 

La vidéo montre Kengoro réaliser des pompes pendant 11 minutes sans surchauffer :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Au salon K 2019, la plasturgie innove dans la simulation et la fabrication additive

Au salon K 2019, la plasturgie innove dans la simulation et la fabrication additive

Le salon K 2019, qui se tient jusqu'au 23 octobre à Düsseldorf, est l'occasion pour les constructeurs de machines de[…]

Un procédé pour plier le verre sans le dégrader

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour plier le verre sans le dégrader

Vidéo : découvrez le plus grand bateau du monde entièrement imprimé en 3D

Vidéo : découvrez le plus grand bateau du monde entièrement imprimé en 3D

Fabrication additive : les plateformes technologiques d'Occitanie et de Nouvelle Aquitaine unissent leurs forces

Fabrication additive : les plateformes technologiques d'Occitanie et de Nouvelle Aquitaine unissent leurs forces

Plus d'articles