Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Vidéo : ce robot en silicone pourra se faufiler dans les tuyaux

Séverine Fontaine

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Vidéo : ce robot en silicone pourra se faufiler dans les tuyaux

Le bras robotique en caoutchouc se déplace grâce à de l'air sous pression qui l'amène à changer de forme.

© Jason Dorfman, CSAIL / MIT

Entièrement réalisé en silicone, le bras robotique du MIT pourrait se mouvoir de façon autonome dans des tuyaux, tel un serpent.

Se percher comme un oiseau, nager comme un poisson ou encore voler comme une chauve-souris. Au cours de ces dernières années, les chercheurs de laboratoires internationaux développent des robots bio-inspirés de plus en plus perfectionnés. Et c'est notamment le cas du Laboratoire de recherche en intelligence artificielle du MIT qui a réalisé un bras robotique mou entièrement en silicone.

L'équipe de chercheurs s'est inspirée des tentacules du poulpe pour réaliser une sorte de bras pouvant se déplacer à travers des tuyaux de façon autonome. Il peut ainsi ramper comme un serpent sans intervention humaine. 

Des articulations molles

La mobilité des robots traditionnels "durs" est limitée par leurs articulations fixes. Ils ne peuvent donc pas se déplacer dans des espaces confinés et doivent être programmés de façon très précise pour éviter toute collision qui pourrait nuire à leur fonctionnement. Au contraire, les structures déformables des robots "mous" développées par le MIT leur permettent de se faufiler dans des endroits exigus et changer rapidement de direction. Ces changements résident plus exactement dans la capacité du matériau à basculer entre deux états : "mou" et "solide". 

Plus d'infos sur le matériau à mémoire de forme développé par le MIT

Le bras est si mou que les chercheurs ne pouvaient pas fixer de moteur à l'intérieur. A la place, ils ont façonné des canaux creux et extensibles des deux côtés des bras pour que, lorsque celui-ci est mis sous pression avec de l'air, le silicone élastique change de forme (tel un ballon) et permette au bras de se plier.

En vidéo, le procédé de déplacement du robot : 

Le MIT a développé des algorithmes complexes pour déterminer la courbure nécessaire du corps du robot pour faire différents mouvements. Les chercheurs travaillent à présent sur la planification de mouvements et d'actionnements. Ce bras mou pourrait avoir des applications allant de tâches finement réglées dans les usines, de traitement de spécimens dans les laboratoires de recherches, ou encore dans la chirurgie mini-invasive. La prochaine version du bras comprendra une pince qui lui permettra d'attraper et de poser des objets. 

A LIRE EGALEMENT >> Biomimétisme : 12 robots inspirés des animaux 

Plus de détails sur le fonctionnement du bras robotique mou dans la publication du MIT :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des chercheurs américains font avancer les procédés d’impression par photopolymérisation

Des chercheurs américains font avancer les procédés d’impression par photopolymérisation

Depuis quelques années, les tentatives d’optimisation des techniques d’impression 3D par photopolymérisation se sont[…]

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

[Meilleures technos de l'année] L'envol des drones bio-inspirés

[Meilleures technos de l'année] L'envol des drones bio-inspirés

Plus d'articles