Nous suivre Industrie Techno

Vers une Europe du calcul haute performance

Industrie et  Technologies
14 pays européens s'associent pour jeter les bases d'une infrastructure de calcul intensif haute performance, qui devrait mettre à disposition des scientifiques européens une puissance de calcul d'un PétaFlops d'ici deux ans.


Plus de 60 représentants de 14 pays européens se sont réunis récemment en Allemagne pour le lancement du projet Prace (Partnership for Advanced Computing in Europe). Il vise à mettre en place une infrastructure européenne du calcul intensif, qui donnera accès aux chercheurs à une puissance de calcul supérieure à celle que leur seul pays pourrait leur fournir et voire supérieure à celles dont disposent les USA ou le Japon. L'objectif est installer d'ici fin 2009 un système capable d'exécuter un PétaFlops, c'est-à-dire million de milliards d'opérations en virgule flottante par seconde.

Cela suppose la mise en place d'une approche coordonnée en matière d'achat de matériel informatique et potentiellement d'une plate-forme européenne pour le développement de matériel et de logiciels, conjointement avec l'industrie. Une coopération étroite avec les centres informatiques et les organismes scientifiques nationaux et régionaux devrait faciliter l'accès aux ressources de calcul à tous les niveaux pour les scientifiques et les ingénieurs du milieu universitaire et l'industrie.

Les clés de la réussite du projet sont dans les développements techniques nécessaires pour permettre l'exploitation d'une infrastructure distribuée de calcul intensif, la modularité et l'optimisation des logiciels applicatifs, ainsi que l'évaluation de prototypes de futurs ordinateurs.

Faciliter les innovations de rupture

« La disponibilité d'une puissance de calcul de la plus haute qualité devient un facteur critique de succès dans la science et l'industrie. Cela leur est indispensable pour innover et rester à l'avant-garde de la concurrence internationale », a estimé le professeur Achim Bachem, président du conseil d'administration au Centre de recherche de Jülich et coordonnateur du projet Prace. « A partir de maintenant, les évolutions de rupture dans la connaissance ne seront possibles qu'avec l'aide de simulations complexes. L'objectif de Prace est de fournir aux scientifiques européens un accès indépendant et illimité aux supercalculateurs rapides accompagné d'un support de qualité ».

Les pays participant au projet Prace sont : l'Allemagne ; l'Autriche ; l'Espagne ; la Finlande ; la France ; la Grande Bretagne ; la Grèce ; l'Italie ; la Norvège ; les Pays-Bas ; la Pologne ; le Portugal ; la Suède et la Suisse.

Le projet Prace est coordonné par le Gauss Centre for Supercomputing situé en Allemagne, qui fédère les activités des centres en HPC de Jülich, Stuttgart, et Garching. La France est quant à elle représentée dans Prace par le Genci (Grand Equipement National de Calcul Intensif), société civile créée en janvier 2007, détenue à 50 % par l'Etat, représenté par le Ministère de la Recherche et l'Enseignement Supérieur, 20 % par le CEA, 20 % par le CNRS et 10 % par les Universités. (Voir les missions du Genci)

Le projet Prace travaillera en étroite collaboration avec des organismes européens de recherche comme l'ESA (European Space Agency), l'ESF (European Science Foundation) et l'EMBL (European Molecular Biology Laboratory).

Ce projet, financé par le 7e Programme Cadre de Recherche de la Communauté Européenne (2007-2013), bénéficie d'une aide de la Commission Européenne de 20 millions d'Euros, pour sa seule phase exploratoire, qui va durer jusqu'à fin 2009.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.prace-project.eu & http://www.genci.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles