Nous suivre Industrie Techno

Vers une autre électronique

Vers une autre électronique

© J.C. Bertin pour IT

L’électronique nous a habitués aux révolutions annoncées. Depuis plus de 30 ans, les puces doublent de densité tous les deux ans, moyennant une réduction récurrente des traits de gravure. C’est la fameuse « loi de Moore », du nom de Gordon Moore, l’un des patrons historiques du géant mondial des microprocesseurs, Intel.

Cette prédiction touche à sa fin.

La miniaturisation, qui a permis de mettre toujours plus de transistors dans la même surface de silicium (le nombre réuni dans un microprocesseur est passé de 2 300 en 1971 à environ 1 milliard aujourd’hui), s’approche des limites physiques.

La course à la performance est-elle pour autant sur le point de s’arrêter ? Pas du tout. Notre dossier (page 26) montre qu’une autre électronique est en train d’émerger. De la construction de puces en 3D à la fabrication de circuits par impression jet d’encre, les voies de progression –en dehors de la miniaturisation– sont nombreuses. Les pistes, actuellement au stade de la recherche, se révèlent prometteuses.

Ce développement, auquel participent notamment, dans l’Hexagone, le CEA-Leti et de nombreuses start-up, est vital pour l’ensemble de l’industrie. Car l’électronique fournit leur intelligence à un nombre incroyable de produits, allant des systèmes d’armement au jouet, en passant par la télévision, le téléphone, la voiture, les automates ou la machine-outil. Son évolution constitue ainsi un puissant moteur d’innovation dans une multitude de secteurs.

Que les industriels se rassurent donc. L’électronique n’a pas encore fini de progresser. Avec ou sans la loi de Moore, l’électronique vous réserve encore de bonnes surprises.

Ridha Loukil

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Tests salivaires, batterie de Tesla et réalité virtuelle… le best of de la semaine

Tests salivaires, batterie de Tesla et réalité virtuelle… le best of de la semaine

La haute autorité de la santé (HAS) a statué : les tests salivaires sont à réserver aux malades[…]

Batteries Li-ion : les défis qui attendent les futures gigafactories européennes

Batteries Li-ion : les défis qui attendent les futures gigafactories européennes

Comment Renault va déployer la RFID active pour suivre 500 000 emballages dans 8 usines européennes

Comment Renault va déployer la RFID active pour suivre 500 000 emballages dans 8 usines européennes

A l'université de Liège, « nous allons tester au Covid-19 30 000 étudiants et personnels chaque semaine par RT-PCR salivaire », clame Fabrice Bureau

A l'université de Liège, « nous allons tester au Covid-19 30 000 étudiants et personnels chaque semaine par RT-PCR salivaire », clame Fabrice Bureau