Nous suivre Industrie Techno

Vers un recyclage biologique du plastique

Ludovic Fery
  Vers un recyclage biologique du plastique

Thanaplast cherche une voie de valorisation biologique du PET.

© DR

Le consortium Thanaplast développe une alternative au recyclage mécanique ou chimique du plastique, basée sur l’utilisation d’enzymes. L'objectif est d’apporter une preuve de concept dans les cinq ans.

Doté d’un budget de 22 millions d’euros, le consortium Thanaplast qui regroupe des industriels (Barbier, Limagrain), des laboratoires académiques (CNRS, INRA, Université de Poitiers) et deux start-up (Carbios, Deinove) se consacre à la revalorisation des plastiques arrivés en fin de vie.

« Le projet concerne tous les plastiques, dérivés du pétrole comme biosourcés », détaille Jean-Claude Lumaret, directeur général de Carbios, initiateur et chef de file du consortium. Alors que moins de 10% des plastiques collectés sont aujourd’hui recyclés, Thanaplast traitera en priorité les composés les plus significatifs en termes de volumes produits. « Nous partirons de polymères et non de déchets », précise Jean-Claude Lumaret.

Cela concerne en particulier le polyéthylène téréphtalate (PET) ou l’acide polylactique (PLA). La stratégie est d’utiliser la fermentation et des enzymes issues de microorganismes pour dégrader les polymères et revenir aux maillons les plus élémentaires, comme l’acide lactique dans le cas du PLA. La société Carbios aura pour cela à disposition la banque de microorganismes de ses partenaires académiques, et celle de la société Deinove.

Le consortium Thanaplast poursuit également deux autres axes de travail qui doivent aboutir dans les cinq ans : le développement de plastiques biodégradables sur mesure et d’une technologie de production compétitive de polymères biosourcés.

Ludovic Fery

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Du graphène tiré de pneus usagés renforce le ciment

Du graphène tiré de pneus usagés renforce le ciment

Et si les 800 millions de pneumatiques usagés produits chaque année n’étaient plus brulés ou stockés dans des[…]

TWB mobilise les laboratoires toulousains autour du projet BioImpulse pour une nouvelle résine adhésive biosourcée

TWB mobilise les laboratoires toulousains autour du projet BioImpulse pour une nouvelle résine adhésive biosourcée

[Cahier Technique] Quand les matériaux industriels s'inspirent du vivant

Avis d'expert

[Cahier Technique] Quand les matériaux industriels s'inspirent du vivant

Composites : Les thermoplastiques gagnent du terrain

Dossiers

Composites : Les thermoplastiques gagnent du terrain

Plus d'articles