Nous suivre Industrie Techno

abonné

Vers la visualisation directe des transferts de charges électriques

Jean-François Preveraud
Vers la visualisation directe des transferts de charges électriques

Imagerie RPE d’une batterie en fin de charge

© DR

Dans le cadre du Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie (RS2E), des chercheurs du Collège de France et du Laboratoire de spectrochimie infrarouge et raman (CNRS/Université de Lille) ont adapté la Résonance paramagnétique électronique (RPE), une technique d’analyse proche des méthodes d’imagerie médicale, à l’étude des batteries. Ils ont ainsi pu obtenir des informations sur l’évolution de la composition chimique d’une batterie lithium-ion en fonctionnement au cours du temps. Ces résultats font l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications.

La RPE est une technique d’étude des électrons non appariés/radicaux. Le principe est assez proche de celui de la RMN, sauf qu’ici ce sont les spins des électrons qui sont excités au lieu des spins du noyau atomique. Le composé d’électrode positive utilisé dans les batteries lithium-ion est particulièrement adapté à une étude par RPE. En effet, il met[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Jacques Lewiner "La microfluidique est par essence pluridisciplinaire"

Jacques Lewiner "La microfluidique est par essence pluridisciplinaire"

A l'occasion de la seconde édition du rendez-vous Summer School : Microfluidic for health, organisé du 26 au 30 août, par[…]

29/08/2019 | RechercheMédical
"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

L’IA française se dope au  calcul intensif

L’IA française se dope au calcul intensif

Plus d'articles