Nous suivre Industrie Techno

Vers des reconstitutions 3D plus rapides

S. P.

Sujets relatifs :

, ,

Cinq laboratoires et deux sociétés unissent leur savoir-faire pour mettre au point des modélisations 3D rapides et robustes à partir de séquences d'images numériques.

Au départ, une constatation : faire de la 3D de façon automatique à partir de traitement d'images est quasiment impossible tellement les données sont lourdes. Sofresud, une PME spécialiste des systèmes d'acquisitions localisées temps réel, a donc eu l'idée d'ajouter des capteurs de localisation pour obtenir des informations supplémentaires tout en diminuant considérablement le nombre de pixels à traiter. « L'idée a déjà quelques années, mais nous n'avions pas la structure pour la développer », raconte Bernard Alhadef, directeur de Sofresud.

Photographier puis générer une maquette CAO

C'est désormais chose faite. Lismma (le laboratoire de Supméca), l'équipe Géométrica de l' Inria, le Laboratoire d'intégration des systèmes et des technologies (List) du CEA, l'Institut méditerranéen de la qualité (IMQ) et la société Ixsea, spécialiste des technologies inertielles, se sont regroupés pour concrétiser cette idée. Soit une vingtaine d'ingénieurs et de chercheurs pour travailler sur ce projet. Baptisé Gyroviz, il est développé sous convention avec l'ANR et durera trois ans, à compter de décembre 2007.

Les applications sont diverses. Dans le multimédia, avec la création d'objets qu'il sera possible d'insérer dans des vidéos ou des jeux. Et dans l'industrie. « Aujourd'hui, les dessinateurs fabriquent les objets en 3D petite pièce par petite pièce dans les logiciels de CAO. Avec cet outil, il suffira de photographier l'objet et la maquette CAO sera automatiquement générée », indique Bernard Alhadef. Celle-ci sera ensuite utilisable dans des outils comme Catia de Dassault Systèmes ou AutoCAD d'Autodesk. Grâce aux capteurs de localisation, le futur logiciel ne traitera, par exemple, que 1 000 pixels au lieu de 10 millions de pixels. Un gain de temps qui sera utilisé pour mieux examiner les zones étudiées. Deux thèses démarrent sur ce projet. Une à l'Inria sur la reconstitution tridimensionnelle et l'autre au CEA, concernant la modélisation frustre en temps réel. Dans un premier temps, l'étude portera sur la cinématique vidéo et une maquette est prévue à échéance fin 2008.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0897

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bosch Rexroth lance ctrlX Automation, sa nouvelle gamme d’automatismes taillée pour l’internet industriel des objets

Bosch Rexroth lance ctrlX Automation, sa nouvelle gamme d’automatismes taillée pour l’internet industriel des objets

Avec la plate-forme ctrlX Automation, constituée de nouvelles briques matérielles et logicielles, Bosch Rexroth renouvelle ses[…]

Pour son Innovation Summit World Tour 2020, Schneider Electric mise sur une industrie plus écoresponsable

Pour son Innovation Summit World Tour 2020, Schneider Electric mise sur une industrie plus écoresponsable

« Les technologies numériques deviendront encore plus importantes pour l'industrie », pointe Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA

« Les technologies numériques deviendront encore plus importantes pour l'industrie », pointe Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA

Les difficiles débuts des 20 robots chinois censés aider la France à atteindre les 700 000 tests virologiques hebdomadaires

Les difficiles débuts des 20 robots chinois censés aider la France à atteindre les 700 000 tests virologiques hebdomadaires

Plus d'articles