Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Vers des recherches encadrées sur les embryons

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,

L’Assemblée nationale a adopté avant-hier, à la majorité, le texte de loi autorisant la recherche sur les embryons et les cellules souches embryonnaires. Une avancée importante pour faire avancer la thérapie cellulaire et la médecine régénérative en France.

Mardi 16 juillet, le Parlement a retenu, après le Sénat le 4 décembre 2012, la proposition de loi concernant la recherche sur les embryons et les cellules souches embryonnaires. « La recherche sur l'embryon et les cellules souches passe ainsi de l'interdiction avec dérogations, en vigueur depuis 2004, à l'autorisation encadrée », relève Le Monde.

Concrètement, qu’est-ce que cela change ? Il ne s’agit évidemment pas d’autoriser la fabrication d’embryons à des fins de recherche, anticipe un article du Figaro. Les recherches se dérouleront de la même manière qu’aujourd’hui, sur « des embryons surnuméraires qui ne font plus l'objet d'un projet parental et qui étaient détruits ou «donnés» à un autre couple », suite à une fécondation in vitro, poursuit Le Figaro.

En revanche, en passant d’une interdiction avec dérogation à une autorisation encadrée, la nouvelle loi apporte un environnement moins contraint pour les chercheurs français, à condition de respecter le code de l’éthique et quelques autres mesures.

Cet assouplissement pourrait également profiter au déroulement d’essais de thérapie cellulaire ou de médecine régénérative à base de cellules souches embryonnaires en France, comme dans certains pays voisins à la réglementation moins restrictive, tels l’Espagne ou le Royaume-Uni.

Ludovic Fery 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trois propositions pour dynamiser la Health Tech française

Trois propositions pour dynamiser la Health Tech française

BCG, Bio-Up, Bpifrance et France Biotech ont publié le 13 avril un rapport sur la Health Tech française. Pointant un retard[…]

14/04/2021 | Médical
A Paris, l’Institut Curie veut incuber les futurs champions des biotechnologies

A Paris, l’Institut Curie veut incuber les futurs champions des biotechnologies

[Covid-19] Comment l’IoT de la start-up Koovea va sécuriser la distribution des vaccins

[Covid-19] Comment l’IoT de la start-up Koovea va sécuriser la distribution des vaccins

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Plus d'articles