Nous suivre Industrie Techno

Vers des batteries trois fois plus performantes

Vers des batteries trois fois plus performantes

La batterie Lithium-air, objet de recherche au MIT

Des chercheurs du MIT ont réalisé des progrès significatifs sur la technologie de batterie Lithium-air qui promet une densité d'énergie trois fois supérieure à celle des batteries actuelles les plus performantes.

La batterie Lithium-air, objet d’intenses recherches non seulement dans le milieu académique mais aussi chez des industriels tels que General Motors et IBM, est sur les bons rails. Des chercheurs du MIT affirment avoir réalisé des progrès significatifs dans le développement de cette technologie qui promet de tripler la densité masique d’énergie par rapport aux batteries les plus performantes disponibles aujourd’hui. Ils décrivent les résultats de leurs travaux dans un document publié dans le journal « Electrochemical and Solid-State Letters ».

Les batterie Lithium-air (également connue sous le nom de lithium- oxygène) sont similaires, en principe, aux batteries lithium-ion qui dominent actuellement les produits électroniques portables. En utilisant une électrode en carbone et de l'air, au lieu et place de composés lourds, elles ont le potentiel de réduire considérablement le poids et d’augmenter la densité massique d’énergie.

Mais les scientifiques manquent de connaissance sur l’impact des matériaux sur les performances. Les chercheurs américains montrent qu’en utilisant de l’or ou du platine comme catalyseur sur les électrodes, il est possible de doper le rendement. Ils comptent poursuivre leurs recherches afin de trouver d’autres matériaux et alliages, moins onéreux, mais offrant des performances tout aussi élevées. Autre sujet de recherche : la sécurité. Le lithium utilisé dans la batterie Lithium-air est plus réactif à l’eau que celui dans les batteries lithium-ion.
 
Les chercheurs du MIT vont regarder dans les détails la chimie à l’œuvre dans la batterie Lithium-air et comprendre les réactions de chargement et de déchargement. De nombreux problèmes restent à traiter avant que cette technologie ne devienne commerciale.

Ridha Loukil


Pour en savoir plus : http://web.mit.edu

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

De gros moyens, des délais raccourcis, un large éventail de technologies mises en œuvre, plusieurs essais cliniques en[…]

Avec son éolienne offshore de 14 MW, Siemens Gamesa veut détrôner l’Haliade-X de General Electric

Avec son éolienne offshore de 14 MW, Siemens Gamesa veut détrôner l’Haliade-X de General Electric

Dissocier un mélange d'hydrogène et de gaz naturel : GRTgaz va tester la séparation membranaire en Allemagne

Dissocier un mélange d'hydrogène et de gaz naturel : GRTgaz va tester la séparation membranaire en Allemagne

Un procédé montre le potentiel des MXenes pour les batteries à forte puissance

Un procédé montre le potentiel des MXenes pour les batteries à forte puissance

Plus d'articles