Nous suivre Industrie Techno

Veolia se positionne sur la diversification du bouquet énergétique

Industrie et  Technologies
Veolia Environnement ouvre les portes de ses laboratoire et fait le point sur ses priorités face à l'essor de la production d'énergie décentralisée.


Dans les Yvelines, 3 500 mètres carrés de plates-formes expérimentales : le centre Veolia Environnement de Limay est le deuxième site de recherche du groupe, après celui sur l'eau, à Maisons-Laffitte. Hydrogène, biomasse, solaire... Avec 40 projets R&D en cours, l'industriel français y passe au crible les sources d'énergie de demain. Il y présentait cette semaine ses priorités technologiques.

Sa cible ? La production d'électricité au plus près de sa consommation. La recherche amont n'est pas son métier. C'est donc sur la veille technologique que Veolia fonde son offre de services en maîtrise énergétique, dans tout type d'installations, y compris industrielles. Le site de Limay gère l'industrialisation des procédés qu'il juge les plus prometteurs. Il met notamment l'accent sur la biomasse, testant les sous-produits de l'agriculture et du forestier valorisables par combustion, gazéification ou méthanisation (bois, miscanthus...). Mais Veolia doit, au préalable, combler le manque de données sur les meilleures conditions d'exploitation des combustibles non-fossiles. Quelles dimensions de copeaux retenir ? Quel taux d'humidité ? Autant de questions auxquelles il cherche à répondre.

A travers sa filiale Dalkia (dont EDF détient 34 %), spécialisée dans la gestion énergétique des bâtiments, Veolia dispose de plusieurs autres unités pilotes. Sur les moteurs et turbines à gaz, l'ajout d'hydrogène dans le gaz naturel permettrait un gain de 3 % sur les rendements électrique et thermique. Un brevet est en cours de dépôt. L'hydrogène encore, produit à partir de gaz naturel, est testé sur des piles à combustibles dans des applications de co-génération. Le solaire n'est pas en reste : Veolia participe au projet français Solenha de centrale solaire thermodynamique pour 2010. Finalement, seul l'éolien semble manquer au programme...

Thomas Blosseville

Pour en savoir plus : http://www.veolia.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

Un nouveau rapport du Plan de Transformation de l'économie française du Shift Projet vient de paraître, le 18 novembre,[…]

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

Plus d'articles