Nous suivre Industrie Techno

Véhicule autonome : La plate-forme multi-protocolaire de Yogoko embarque le projet Scoop@F

Juliette Raynal
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Véhicule autonome : La plate-forme multi-protocolaire de Yogoko embarque le projet Scoop@F

© dr

Fondée en juin 2014, la start-up Yogoko développe une plate-forme multi-protocolaire pour faciliter la communication (et donc la coopération) entre véhicules. Objectif : permettre au véhicule d'utiliser la bonne technologie d'accès au bon moment, en fonction des besoins et des contraintes. 

La plate-forme de connectivité de Yogoko

Maturité : en cours d'industrialisation

Applications : la technologie de Yogoko trouve des applications dans la sécurité routière ou encore dans la gestion de flottes de véhicules autonomes. Elle va être utilisée par une centaine de véhicules dans le cadre du projet collaboratif Scoop@F. 

 

En communiquant entre eux et avec l’infrastructure, les véhicules autonomes vont pouvoir se doter d’une « perception augmentée ». De quoi améliorer sensiblement le niveau de sécurité. Pour assurer cette communication permanente, la start-up Yogoko, issue de 15 années de recherche sur les réseaux et la robotique mobile, développe une plateforme multi-protocolaire. Celle-ci doit servir de support aux applications du véhicule connecté et autonome.

« Notre plate-forme vise à  fournir un large éventail de technologies d’accès. Elle ne comprend pas uniquement la 3G et la 4G. Nous cherchons à répondre à tous les besoins de communication du véhicule », explique Emmanuel Thierry, directeur technique de Yogoko. La plateforme prend donc en compte les technologies Wi-Fi, satellites, mais aussi le courant porteur, l'infrarouge, le VLC (visible light communication) et les technologies de communication locale de véhicule à véhicule et de véhicule à infrastructure.

Concrètement, la solution de Yogoko est composée d’un boîtier de communication, embarqué dans le véhicule et l’infrastructure, d’une plate-forme cloud (pour offrir un accès sûr et efficace à Internet et pour pouvoir changer de canaux de communication selon les besoins et les contraintes), d’un système d'exploitation sous Linux, ainsi que d’une plate-forme d’échange de données. 

Actuellement, la jeune pousse poursuit ses travaux de recherche pour améliorer la communication Internet. En revanche, un produit est déjà en cours de déploiement sur les technologies de communication locale. Yogoko participe notamment au projet collaboratif Scoop@F, qui vise à déployer, d’ici 2017, 3 000 véhicules connectés sur le territoire français. Dans le cadre de ce projet, une centaine de véhicules de collectivités locales bretonnes seront équipés de sa technologie. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

La perception 3D dynamique, la maîtrise de situations variées et l’explicabilité des algorithmes restent des obstacles[…]

27/10/2020 | 3DGoogle
Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Plus d'articles