Nous suivre Industrie Techno

Véhicule autonome : La cartographie géolocalisée temps réel "Slam" d’Inria testée par Vedecom

Muriel de Véricourt

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Véhicule autonome : La cartographie géolocalisée temps réel

Test du véhicule autonome Vedecom à Versailles

© JF Prevéraud

Pour la géolocalisation des véhicules autonomes et la cartographie en temps réel de leur environnement, l' ITE Vedecom utilise la technologie de Slam (Simultaneous Localization And Mapping) développée par l’Inria.

Pour créer une cartographie propre au véhicule autonome, l'équipe de l'Institut pour la transition énergétique (ITE) Vedecom travaille en partenariat avec l'Inria sur le système Slam (Simultaneous localization and mapping). « Les technologies actuellement disponibles ne permettent pas de se localiser à centimètre près dans une ville, d’autant qu’il y a des zones blanches sans signal GPS par exemple. C’est pourquoi nous croyons beaucoup à la technologie Slam, qui est à la fois très performante et assez légère à embarquer », explique Frédéric Mathis, directeur du programme Véhicule Autonome de Vedecom lors du test à Versailles.  

Identifier en temps réel l'environnement et les obstacles

L'outil de localisation et cartographie simultanée Slam  d'INRIA

Maturité
: opérationnel
Application : embarqué dans le démonstrateur véhicule autonome de Védecom

 

Grâce aux informations des lidars, le véhicule acquiert en temps réel des ‘‘amers’’ au sol (bâtiment, rues, obstacles…) et se positionne en temps réel dans son environnement, afin de déterminer où sont les ‘‘voies navigables’’ et de définir la meilleure trajectoire pour le véhicule. Les premières fonctions pilotées comme le lane assist, assistant de voies, utilisent la reconnaissance des lignes blanches. Il permet aussi de gérer en permanence les obstacles fixes et dynamiques (autres véhicules, piétons…), tout en donnant la priorité à la sécurité, donc à l’arrêt du véhicule en anticipant les freinages.

Le Slam convient parfaitement pour l’environnement urbain et périurbain où la vitesse est limitée. Pour faire de la haute vitesse, il faut ‘‘voir plus loin que les capteurs’’ donc communiquer avec les infrastructures et les autres véhicules. Dans le cas de la démonstration urbaine de Vedecom à Versailles, les feux tricolores des carrefours traversés ont été équipés et dialoguent avec le véhicule.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène : Zoom sur le partenariat entre Renault et PlugPower sur les utilitaires légers

Mobilité hydrogène : Zoom sur le partenariat entre Renault et PlugPower sur les utilitaires légers

Zoom sur le partenariat annoncé le 12 janvier entre Renault et l'américain PlugPower sur les véhicules utilitaires[…]

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Plus d'articles