Nous suivre Industrie Techno

Véhicule autonome : Des algorithmes probabilistes anticollision Inria-CEA-Nanoelec testés sur une Renault Zoé

Sophie Eustache

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Véhicule autonome : Des algorithmes probabilistes anticollision Inria-CEA-Nanoelec testés sur une Renault Zoé

© Renault S. Foulon

Des algorithmes probabilistes exploitant les données des capteurs, lidars et caméras sont développés dans le cadre du projet Perfect partagé par l’Inria, le CEA et l’IRT Nanoelec. Ces technologies sont en cours de dépôt de brevet. L'objectif : éviter les collisions.

La perception multi-sensorielle est une des briques technologiques clé de la voiture autonome. Dans le cadre du projet Perfect, l’Inria, le CEA, et l’IRT Nanoelec travaillent au développement d'algorithmes probabilistes basés sur un boîtier intelligent et des capteurs embarqués sur une Renault Zoé. Le véhicule est ainsi bardé de capteurs : un GPS et une centrale inertielle pour déterminer la position et l’orientation du véhicule ; un lidar, qui réfléchit la lumière sur les objets pour identifier leur positionnement au même titre qu’une chauve-souris envoie des ultrasons pour se déplacer ; et des caméras couplées à de l’intelligence artificielle pour analyser les objets repérés par les lidars.

Algorithme anticollision Perfect
Maturité
: en cours de dépôt de brevet
Application : futurs véhicules autonomes
Le dispositif, basé sur de la perception distribuée (fusion de la perception avec d’autres véhicules, communication avec le boîtier), permet aux véhicules de collaborer et d’élargir ainsi sa zone de visibilité grâce aux boîtiers qui peuvent être placés à des endroits stratégiques au sein des infrastructures routières.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

La technologie phare du moteur électrique, le synchrone à aimants permanents, nécessite de grandes quantités[…]

15/04/2021 | Electrotechnique
Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Dossiers

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Plus d'articles