Nous suivre Industrie Techno

Variateurs de vitesse pour la commande HVAC

Jean-François Preveraud
Variateurs de vitesse pour la commande HVAC

Un variateur dédié aux applications dans les bâtiments tertiaires

© DR

Schneider Electric propose avec l’Altivar 212 une gamme de variateurs de vitesse dédiée aux applications dans les bâtiments tertiaires. Elle couvre une gamme de puissance de 0,75 à 75 kW facilitant la réduction de consommation énergétique.

Schneider Electric lance une gamme de variateurs de vitesse, l’Altivar 212, dédiée aux installations HVAC (Heating Ventilation Air Conditioning - ventilation, chauffage, climatisation, pompage, etc.)

Cette gamme répond aux besoins de performances et d’économie des applications de gestion des fluides dans les bâtiments tertiaires, pour la commande des moteurs asynchrones triphasés de 0,75 à 75 kW. Elle permet notamment une réduction des consommations énergétiques pouvant atteindre 70 % par rapport à un système de régulation mécanique des fluides.

Ce variateur est opérationnel dès sa mise sous tension. Il a été conçu pour améliorer le contrôle et la gestion de la performance énergétique des bâtiments, notamment par :

 

  • Une simplification de la maintenance, du contrôle et de la sécurité des fluides dans le bâtiment, grâce à la suppression des vannes et des ventelles, du contrôle des registres de régulation et d’un mode "Feu" ;
  • Une souplesse et une facilité d’intégration grâce à sa compatibilité avec les systèmes de gestion technique centralisée (protocoles de communication Modbus, Metasys N2, Apogee FLN P1 et BacNet intégrés en standard et Lonworks en option) ;
  • Une réduction des nuisances sonores (bruits aérauliques et moteur) ;
  • Une loi de contrôle moteur spécifique pour les pompes et les ventilateurs pour plus d'économie ;
  • Des indicateurs de consommation énergétique, de détection des pannes, des indicateurs de maintenance préventive, etc. 

 

Sa technologie C-Less permet aussi une réduction du taux d’harmonique < à 40 %.

Il intègre également d’origine des filtres CEM, catégories C1 à C3 (selon le modèle), permettant, d’une part, de réduire son encombrement et, d’autre part, de simplifier et de réduire le câblage. La gamme répond aux directives RoHS, WEEE, etc., sur la protection environnementale.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.schneider-electric.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le carbure de silicium conquiert l'électronique de puissance des véhicules électriques

Le carbure de silicium conquiert l'électronique de puissance des véhicules électriques

Porté par l’électrification du parc automobile, le carbure de silicium démontre ses atouts pour les systèmes[…]

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Dossiers

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Plus d'articles