Nous suivre Industrie Techno

Valeo, champion des brevets

Valeo, champion des brevets

Parmi les innovations portées par Valeo : InBlue, un système d’accès et de démarrage mains libres.

© Valeo

Mercredi 28 mars, l'institut national de la propriété industrielle (INPI) a publié son palmarès 2017 des dépôts de brevets en France. Les quatres premiers restent inchangés par rapport à l'an dernier, Valeo en tête.

L’Institut national de la propriété industrielle (INPI) a publié mercredi 28 mars son palmarès 2017 des dépôts de brevets en France. Les quatre premiers du Top 10 sont identiques par rapport à l’an dernier. L’équipementier automobile Valeo conserve sa première place devant PSA avec respectivement 1 110 et 1 021 dépôts de brevet en 2017. La troisième place est de nouveau occupée par Safran, avec 795 dépôts, suivi du CEA qui a déposé 684 brevets en 2017, comme en 2016. Avec 405 dépôts de brevets en 2017, le CNRS ravit la cinquième place à Renault.

Sur les cinq domaines distingués, le secteur de la mécanique représente 45 % des demandes de brevets. Il est le principal domaine technologique d’innovation en France en 2017, suivi de l’électronique/électricité avec 26% des demandes de brevets. Troisième secteur le plus dynamiques : la chimie avec 19 % des demandes de brevets. Les autres catégories sont les instruments, et « autres domaines ».

Concentration des demandes

Les organismes publics sont de plus en plus présents dans le palmarès des grands déposants. En plus du CNRS et du CEA déjà mentionnés, l’IFP Energies nouvelles conserve sa 13ème place avec 175 demandes de brevets publiées en 2017. Enfin, quatre organismes publics font leur apparition dans le Top 50 : l’université de Montpellier, la SNCF, Sorbonne Université et le Groupe Nexter.

Dans son communiqué, l’INPI relève une tendance qui se confirme de nouveau cette année : la concentration du nombre de demandes de brevets publiées. Ces dix dernières années, la part des 50 premiers déposants a augmenté de 42% à près de 49% des demandes publiées. Selon le rapport, cette progression est portée uniquement par les 20 premiers déposants : ils représentent 41% des demandes en 2017 contre 33,4% en 2007. Pour l’INPI, « ce phénomène s’explique en partie par une concentration de plus en plus importante des entreprises elles-mêmes, accentuée ces dernières années par des rachats et des fusions. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Analyse

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Tenter de dégommer un drone avec un ballon a permis à des chercheurs de l’Université de Zurich de valider leur[…]

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

Biotechnologies : le LISBP inaugure ses nouvelles installations à Toulouse

Biotechnologies : le LISBP inaugure ses nouvelles installations à Toulouse

Plus d'articles