Nous suivre Industrie Techno

Vaccin covid-19 : Pfizer annonce un efficacité de 90 % basée sur des résultats préliminaires

Vaccin covid-19 : Pfizer annonce un efficacité de 90 % basée sur des résultats préliminaires

© Twitter / BioNTech_Group

L'américain Pfizer et l'allemand BioNTech ont annoncé le 9 novembre que leur essai clinique de phase 3 avait subi une première évaluation intermédiaire après l'infection de 94 participants par le Sars-CoV-2. Leur candidat vaccin serait efficace à 90 % pour prévenir une infection par le coronavirus chez des personnes n'ayant jamais contracté le covid-19 au préalable. L'essai se poursuit et devra fournir plus de données avant de prétendre à une autorisation d'utilisation en urgence. La demande est prévue d'ici la troisième semaine de novembre.

Pfizer et BioNTech ont annoncé le 9 novembre que leur candidat vaccin BNT162b2 affichait une efficacité supérieure à 90 % pour prévenir une infection par le Sars-CoV-2 chez des personnes n’ayant jamais contracté le covid-19. Cette évaluation se base sur des résultats préliminaires portant sur 94 cas d’infection confirmée de covid-19 parmi les 38 955 participant à l’essai clinique de phase 3 en cours et qui ont reçu leurs deux doses de vaccin. Au total, 43 538 personnes participent à l’essai. Cette analyse intermédiaire a été conduite par un « comité indépendant de surveillance des données (CMD) », soulignent les entreprises dans un communiqué.

Débuté le 27 juillet dernier, l’essai clinique de phase 3 n’est pas fini pour autant. Les résultats définitifs pourront être déterminés quand 164 cas confirmés de covid-19 parmi les participants à l’essai auront été répertoriés. « Au fur et à mesure que l’étude continue, l’efficacité finale du vaccin peut varier, soulignent Pfizer et BioNtech dans leur communiqué. Le CMD n’a pas fait état d’inquiétude majeure quant à la sécurité du vaccin et recommande que l’étude se poursuive pour collecter des données additionnelles de sécurité et d’efficacité, comme prévu. »

Demande d’EUA espérée fin novembre

Pfizer et BioNtech estiment que d’ici la troisième semaine de novembre, ils auront recueilli les données de sécurité que demande l’Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) pour pouvoir prétendre à une autorisation d’utilisation en urgence (EUA). A savoir « une médiane de deux mois de données de sécurité suivant la seconde injection du candidat vaccin, précisent-elles dans leur communiqué. Les participants continueront à être suivis pour évaluer la protection et la sécurité sur le long terme pendant les deux années qui suivront la seconde injection. »

Pfizer et BioNTech envisagent de produire jusqu’à 50 millions de doses de vaccin en 2020 et 1,3 milliards en 2021.

Vaccins à ARN messager : une technologie rapide à mettre en oeuvre

Avec l’entreprise américaine Moderna, Pfizer et BioNTech font la course en tête dans la recherche d’un vaccin contre le covid-19. Chacun de leur côté, elles ont développé un vaccin basé sur une technologie à ARN messager extrêmement rapide à mettre en œuvre. Moderna s’était illustrée en mars dernier en étant la première entreprise à réaliser une injection d’un candidat vaccin contre le covid-19 chez l’humain, quelques semaines après le séquençage génétique du Sars-CoV-2. Pfizer et BioNTech lui ont emboîté le pas peu après et pourraient bien livrer leurs résultats en premier.

S’ils obtiennent leur EUA, les candidats vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna seront les premiers autorisés à utiliser chez l’humain la technologie à ARN messager. Si elle estime que les résultats préliminaires sont encourageants, Brigitte Autran, professeure émérite d'immunologie à la faculté de médecine Sorbonne Université, déclarait à Industrie & Technologies la semaine dernière qu’il faudra tout de même être attentifs sur certains points : « Il est clair qu’ils sont immunogènes : ils induisent des anticorps neutralisants et des réponses cellulaires T. Mais nous ne savons pas encore si les taux qui sont obtenus seront suffisants pour créer une protection significative. » Seuls les résultats définitifs de l’essai clinique de phase 3 le diront.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Malgré l'avalanche de chiffres, la dynamique de l'épidémie de Covid-19 reste bien mal connue

Malgré l'avalanche de chiffres, la dynamique de l'épidémie de Covid-19 reste bien mal connue

Scruté à la loupe, le nombre de reproduction R(t) est estimé à partir de données peu robustes ou retardées[…]

25/11/2020 | Covid-19
Vaccins anti-covid : au-delà des premiers résultats encourageants, encore beaucoup de questions

Vaccins anti-covid : au-delà des premiers résultats encourageants, encore beaucoup de questions

La Haute autorité de santé s’apprête à statuer sur le test salivaire rapide EasyCov

La Haute autorité de santé s’apprête à statuer sur le test salivaire rapide EasyCov

Course aux vaccins, cloud européen et surveillance des eaux usées… Le best of techno de la semaine

Course aux vaccins, cloud européen et surveillance des eaux usées… Le best of techno de la semaine

Plus d'articles