Nous suivre Industrie Techno

Usine du futur : quelle place pour l'Homme?

Usine du futur : quelle place pour l'Homme?

Le Ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, va charger un groupe de travail piloté par le Conseil National de l'Industrie (CNI) de plancher sur la formation et la cohabitation entre l'homme et la technologie dans les usines. Une feuille de route doit être proposée dès cet été pour cette initiative liée à la deuxième phase de la Nouvelle France Industrielle.

« Les métiers changent et nous ne pourrons pas créer une industrie du futur sans une nouvelle politique de formation continue », assurait ce lundi 18 mai Emmanuel Macron devant les salariés de l'usine Daher de Saint-Aignan de Grandlieu (Loire-Atlantique). Le Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique avait choisi Nantes et sa région pour présenter la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle.

Lors de la première phase du programme, lancée en 2013, la formation et la place de l'homme dans les usines étaient déjà mises en avant. Mais les travaux, prévus dans le volet Recherche de l'ancien plan Usine du futur, ont tardé à démarrer. Avec le lancement de la deuxième phase, le gouvernement souhaite réaffirmer sa volonté de se concentrer sur ces deux aspects. Formation et place de l'homme dans l'usine constituent désormais une mission à part entière, un des cinq "piliers" de l'Alliance pour l'industrie du futur, l'association créée pour piloter le programme de reconquête industrielle. Les travaux seront répartis en trois thèmes : le niveau technique des formations, le développement de nouveaux modèles organisationnels, afin d'aider les entreprises à gagner en flexibilité, accompagner la montée en compétences et faciliter la capitalisation et le transfert de connaissances et enfin le partage d'informations.

Lire l'intégralité de cet article de notre confrère Frédéric Parisot sur le site de l'Usine Nouvelle

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles