Nous suivre Industrie Techno

Usinage - Les systèmes 5 axes s'imposent

Rédaction Industrie et Technologies
Plusieurs constructeurs annoncent des machines qui réduisent le coût et les temps de fabrication.
Le concept d'usinage à grande vitesse avec une tête horizontale des grands panneaux d'aluminium inventé par Forest-Liné avec ses machines Aerostar et Aeromill fait des émules. Après Henri Liné et Mecof, deux autres constructeurs annoncent de tels équipements destinés à doper la productivité et à réduire les coûts de fabrication dans les ateliers aéronautiques.

Makino dévoile ainsi sa machine MAG4, une installation modulaire (extensible sur l'axe X) conçue pour la fabrication des pièces aéronautiques de structure en aluminium (fuselage, ailes, gouvernail, etc.).

Doté d'une broche puissante (60 kW) qui tourne à grande vitesse de rotation (30 000 tr/min), cette machine est équipée de moteurs linéaires sur son axe X. Elle concurrence ainsi efficacement les solutions de type multibroche, grâce à une utilisation intensive de la broche. Un moyen de réduire à la fois les temps d'usinage et les temps morts. Les axes A et C ont été étudiés de manière à éliminer les câbles, les tubes et autres tuyaux d'arrosage en mouvement à l'extérieur du corps de la tête.

Le constructeur italien Jobs fait lui aussi partie de ce club très fermé de constructeurs de machines 5 axes pour l'aéronautique. Il dévoilera pendant les journées portes-ouvertes organisées du 19 au 26 juin dans son usine de Piacenza les nouveaux nés de sa gamme Linx. Comme la Linx Design, une fraiseuse 5 axes, grande vitesse et grandes capacités avec un volume de travail d'au moins 50 m3.  

La machine utilise des moteurs linéaires sur les axes principaux et des moteurs de couple pour les axes polaires de la tête de fraisage ?T3D? . Elle a été conçue en particulier pour l'usinage de modèles et prototypes de style de grandes dimensions, avec d'importantes réductions de temps de production. Ces caractéristiques s'adaptent également aux usinages de pièces pour l'industrie aéronautique. 
Mirel Scherer

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

 « Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

« Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

Organisées par l’association France Additive qui rassemble 130 acteurs français de l'impression 3D, les Assises[…]

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

Plus d'articles