Nous suivre Industrie Techno

Point de vue

Universités et écoles d'ingénieurs : les françaises ne font pas partie des meilleures

Thibaut De Jaegher

Mis à jour le 08/10/2014 à 09h20

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Universités et écoles d'ingénieurs : les françaises ne font pas partie des meilleures

L'UPMC, installée à Jussieu en plein coeur de Paris, fait partie des 200 meilleures universités du monde.

Le Times Higher Education vient de publier son nouveau classement des meilleures universités du monde. Aucune française dans le top 50. Et sur les 200 meilleurs établissements recensés, seuls 7 arborent un drapeau tricolore : Polytechnique, Normale sup Paris et Lyon, Université Pierre et Marie Curie, Université Paris Sud, Université Joseph Fourrier de Grenoble et Université Paris Diderot. 

Malmené par un rapport parlementaire sur Polytechnique en début de semaine, son président Jacques Biot s’était réjoui, mercredi 1er octobre, de la progression de son école dans le classement 2014 du Times Higher Education. Un satisfecit qui peut sembler un peu décalé... Polytechnique progresse certes mais passe de la 70e place en 2013 à la 61e cette année. Pas de quoi pavoiser...

D'ailleurs, seules sept universités françaises figurent parmi les 200 meilleures universités mondiales recensées par ce classement britannique. A part Polytechnique, les six autres perdent des places : l’ENS Paris est classée 78e (65l’an dernier), repassant derrière Polytechnique, l’Université Pierre et Marie Curie est 103e (96e en 2013), l’Université Paris-Sud, 120e, l’ENS Lyon, 160e, l’Université Joseph Fourier de Grenoble, 178e, et l’Université Paris Diderot, 180e.

 

Consultez le classement complet sur le site du Times

LA SUITE DE L'ARTICLE EST A LIRE SUR USINENOUVELLE.COM

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles