Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Université : un robot sous-marin pour professeur

Thibaut De Jaegher

Sujets relatifs :

, ,
Université : un robot sous-marin pour professeur

© DR

L’université scientifique parisienne Pierre et Marie Curie s’est convertie au mode de formation par projet. Les 30 étudiants de sa licence en sciences et technologies vont en effet passer trois ans à développer des robots sous-marins. Baptisé Romarin, ce programme d'enseignement est développé avec le MIT et bénéficie du soutien de Total. BONUS > LES VIDEOS DU PROJET AMERICAIN

L'Université Pierre et Marie Curie, située à Paris, vient de lancer le projet Romarin. Son objet ? Demander à 30 étudiants en licence de sciences et technologies mention Ingénierie Mécanique de développer de A à Z un robot sous-marin destiné à l’observation. Répartis en équipe, ils devront construire l’objet en s’inspirant d'une conception déjà développée par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) puis tester ce petit véhicule sous-marin téléguidé lors d’une campagne de mesure. Le robot sera doté de capteurs embarqués et devra être déployé en milieu aquatique.

Un programme inspiré de ceux du MIT

« L’autonomie offerte aux étudiants leur permettra de prendre d'avantage d'initiatives et de les responsabiliser pour mener à bien leur projet scientifique en équipe », estime l’UPMC. Les travaux pratiques seront réalisés dans les locaux de l'Institut Jean Le Rond d'Alembert de l'UPMC à Saint-Cyr l'Ecole.

Ce programme, monté en collaboration avec le MIT, pour une durée de trois ans,  est inspiré d'un programme d'enseignement américain intitulé Sea Perch et développé au sein du Sea Grant College program et dispensé au MIT. Il est soutenu par Total et la Fondation Total.

Thibaut De Jaegher
 
LES VIDEOS DU PROJET AMERICAIN

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La deeptech Atlant3D Nanosystems, grand vainqueur du challenge Hello Tomorrow 2021

La deeptech Atlant3D Nanosystems, grand vainqueur du challenge Hello Tomorrow 2021

Le salon Hello Tomorrow Global Summit, dédié aux start-up de la deeptech, s’est tenu les 2 et 3 décembre derniers à[…]

06/12/2021 | Start-up
Labcom : le CNRS fête son 200ème laboratoire commun avec les entreprises

Labcom : le CNRS fête son 200ème laboratoire commun avec les entreprises

« Le machine learning est bien moins performant en cybersécurité qu’en traitement d’images », regrette Ludovic Mé, de l’Inria

Dossiers

« Le machine learning est bien moins performant en cybersécurité qu’en traitement d’images », regrette Ludovic Mé, de l’Inria

[Dossier cybersécurité] La simulation à l’assaut des systèmes industriels

[Dossier cybersécurité] La simulation à l’assaut des systèmes industriels

Plus d'articles