Nous suivre Industrie Techno

Dossiers

« Une volonté politique forte est nécessaire pour atteindre nos objectifs de décarbonation », déclare Anne Bondiou-Clergerie (Gifas, Corac)

Propos recueillis par Aline Nippert
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

« Une volonté politique forte est nécessaire pour atteindre nos objectifs de décarbonation », déclare Anne Bondiou-Clergerie (Gifas, Corac)

Anne Bondiou-Clergerie, directrice affaires R&D, espace et environnement au Gifas et secrétaire exécutive du Corac.

© D.R.

Qu'il soit à propulsé à l'hydrogène ou alimenté par des carburants aériens durables (SAF), l'avion ultra-sobre promis à l'horizon 2035 suppose, pour voir le jour dans ces délais, une mobilisation de toute la filière aéro et une accélération de la phase de développement, insiste Anne Bondiou-Clergerie, directrice affaires R&D, espace et environnement au Gifas et secrétaire exécutive du Corac.

Sur quels objectifs de réduction des émissions de CO2 se fonde votre feuille de route technologique ?

Côté constructeurs, l’objectif est clair : développer un avion ultra-sobre en termes de consommation de carburant et qui sera « zéro émission » [de carbone durant le vol, ndlr] du fait du carburant utilisé. Les progrès sur le plan de l’efficacité énergétique (consommation par passager aux 100 km) doivent parvenir à compenser la croissance annuelle du trafic. Le rapport « Destination 2050 », issu d’un travail entre différents groupements européens, dont Airlines for Europe (A4E) et Aerospace and defence industries association of Europe (ASD), montre qu’avec une croissance raisonnable du nombre de voyageurs de 1,4 % par an sur le périmètre européen ainsi que des mesures de compensation carbone, nous pouvons atteindre le « zéro émission » net d’ici à 2050.

Quel est l’axe de recherche prioritaire du Conseil pour la recherche aéronautique civile (Corac) et du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) ?

Les court et moyen-courriers, qui représentent plus de la moitié de la flotte mondiale, sont au cœur des travaux en matière de décarbonation. Une étape majeure devrait être atteinte en 2035, avec l’entrée en service d’un avion ultra-sobre.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1043-1044

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2021 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

L’aéro face à l’urgence climatique

L’aéro face à l’urgence climatique

Ces start-up qui rêvent de devenir des championnes de l'avion décarboné

Dossiers

Ces start-up qui rêvent de devenir des championnes de l'avion décarboné

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Plus d'articles