Nous suivre Industrie Techno

Une usine ultra-propre pour le carton ondulé

Stéphanie Cohen

Sujets relatifs :

, ,
- Elytra a bâti une usine aux normes d'hygiène uniques pour rendre son carton ondulé apte au contact avec les aliments.

Petite révolution dans l'industrie agroalimentaire : jusqu'à présent relégué, essentiellement, au rang de suremballage, le carton ondulé va pouvoir être en contact direct avec les aliments. Belle promotion. Jusque-là, seuls plastique, papier sulfurisé et carton plat avaient ce privilège. Pour réussir cette gageure, le papetier et cartonnier Emin Leydier n'a pas lésiné. Il a créé une filiale, Elytra, et bâti tout spécialement pour ces cartons une usine hors normes, appliquant toutes les règles d'hygiène de l'industrie agroalimentaire. Pourquoi de tels efforts ? « Emin Leydier voulait créer une cartonnerie offrant une réelle valeur ajoutée », explique Anne-Marie Gillet, responsable grands comptes d'Elytra. Thierry Emin, directeur général d'Emin Leydier ajoute : « Cette solution de conditionnement a de l'avenir dans le domaine du multi-emballage. Nos clients pourront remplacer les deux ou trois emballages qu'ils devaient utiliser par un seul et unique conditionnement. » Papiers sulfurisés et sachets plastiques qui protègent l'aliment deviennent en effet inutiles dès lors que le carton ondulé est apte au contact alimentaire. De plus, les caractéristiques bien connues de résistance à la charge, à l'humidité et aux changements de température, d'imprimabilité, de praticité et de recyclabilité propres au carton ondulé sont ainsi redéployées.

La conception hygiénique de l'usine Elytra, réalisée avec le cabinet Asept, prestataire de services en hygiène et sécurité alimentaire, repose sur trois concepts clés.

1 - Un bâtiment conforme aux normes de propreté

Le principal ennemi contre lequel il faut lutter dans le domaine de l'emballage carton est la poussière. L'usine a donc été conçue pour limiter au maximum la présence de particules. Les ateliers de production sont en légère surpression alors que le circuit de récupération des déchets, situé sous les machines, est lui en dépression pour éviter les remontées de poussière.

Pour la diffusion de l'air, les salles de fabrication sont équipées, au plafond, de gaines souples en textile. Très répandues en Europe du Nord, notamment dans les industries agroalimentaires (IAA), ces gaines sont particulièrement hygiéniques puisqu'elles se lavent très facilement. Enfin, pour diminuer à la source la génération de particules, des systèmes d'aspiration sont installés directement sur le lieu d'émissions des poussières, au niveau de chaque machine. L'ensemble de ces mesures fait d'Elytra une usine de classe 100 000 (moins de 100 000 particules par unité de volume). Une innovation majeure par rapport aux autres usines de ce type, et une exigence proche de celles trouvées dans l'IAA.

2 - Des machines conçues "sur mesure"

Pour l'usine, les machines habituellement utilisées pour la fabrication de carton ondulé ont été soumises à de nombreuses adaptations pour répondre aux contraintes d'hygiène. En plus d'un système d'aspiration des poussières à la source, elles disposent de petits moteurs indépendants au lieu d'un moteur unique et d'un approvisionnement en huile - bien sûr "alimentaire" - par le dessous. L'emploi de lubrifiant est réduit au minimum.

Sur l'onduleuse, entièrement carénée, tous les éléments habituellement en bois sont remplacés par de l'inox. Les ingrédients intervenant lors de la transformation, comme l'amidon de colle, sont spécialement sélectionnés pour leur neutralité. Par ailleurs, en plus de toutes ces précautions, une machine japonaise unique en Europe assure un nettoyage minutieux des cartons après leur transformation. La Dust & Scrap Remover d'Asahi dispose les produits en éventail, active des brosses ionisantes pour annuler l'effet électrostatique puis aspire les poussières résiduelles. Ensuite, une exposition aux rayons ultraviolets réduit la charge bactériologique.

3 - Un personnel déjà formé aux règles de l'IAA

« 90 % du personnel d'Elytra est issu du domaine de l'agroalimentaire », explique Anne-Marie Gillet, responsable grands comptes. Celui-ci est donc déjà sensibilisé et formé aux règles d'hygiène qui prévalent dans ce domaine, et notamment à la pratique de l'HACCP (Hazard Analysis and Critical Control Point) et à l'utilisation de tenues spécifiques. Une précaution indispensable si l'on souhaite une réelle application des consignes de respect d'hygiène.

Bien plus qu'un emballage, c'est surtout un nouveau standard d'hygiène qu'Emin Leydier souhaite lancer avec Elytra. Une véritable rupture à l'heure où encore peu de fabricants d'emballages appliquent des règles d'hygiène strictes et où l'Europe s'apprête à sortir un règlement sur le sujet. Dans ce domaine, un premier pas a déjà été franchi avec le règlement 178-2002 sur la traçabilité des aliments, applicable dès janvier 2005 et qui comporte un paragraphe spécifique pour les fabricants d'emballages, les engageant à mettre en place des mesures de maîtrise de l'hygiène. Dans ce contexte, Elytra pourrait fort bien devenir l'exemple à suivre pour l'ensemble de la profession.

CHIFFRES CLÉS

Site de Montsûrs Mayenne - Ouverture le 15 janvier 2004 - Investissement 40 millions d'euros - Effectif 35 personnes (80 en 2006) - Objectif de production 15 millions de mètres carrés en 2004 (80 millions en 2006) - Superficie : 27 000 m2

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0857

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un emballage alimentaire biodégradable et comestible

Fil d'Intelligence Technologique

Un emballage alimentaire biodégradable et comestible

Un film plastique dérivé de matières végétales a été synthétisé par des scientifiques[…]

CubeSats martiens, prothèse robotisée, étiquette intelligente... les innovations qui (re)donnent le sourire

CubeSats martiens, prothèse robotisée, étiquette intelligente... les innovations qui (re)donnent le sourire

L'électronique dans la peau

L'électronique dans la peau

L’emballage s’adapte aux contraintes du e-commerce

Fil d'Intelligence Technologique

L’emballage s’adapte aux contraintes du e-commerce

Plus d'articles