Nous suivre Industrie Techno

Une tablette Surface pour scanner en 3D du bout des doigts

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Une tablette Surface pour scanner en 3D du bout des doigts

Numériser des installations complètes ou préciser des détails.

© DR

Faro intègre la technologie de numérisation de ses machines haut de gamme dans un matériel léger de moins de 1 kg. Il entend ainsi démocratiser la numérisation 3D et l’ouvrir de nouvelles applications.

Faro vient de lancer le Freestyle3D, un scanner laser 3D portatif doté d’une tablette Microsoft Surface. L’objectif est de proposer un outil de numérisation simple et intuitif, destiné à l'architecture, l'ingénierie et la construction, mais qui pourra aussi trouver des applications dans de multiples autres secteurs.

Le fait de l’avoir équipé d’une tablette Microsoft Surface permet à l'utilisateur de voir en temps réel les données sous forme de nuages de points, telles qu'elles ont été capturées, et éventuellement d’effectuer une nouvelle saisie s’il n’est pas satisfait. Côté performance, le Freestyle3D peut numériser jusqu'à une distance de trois mètres et capturer jusqu'à 88 000 points par seconde avec une précision supérieure à 1,5 mm. Le système optique d'auto-compensation en instance de brevet permet également à l'utilisateur de commencer à numériser immédiatement, sans préchauffage.

« Le Freestyle3D représente une nouvelle étape dans notre objectif de démocratiser la numérisation en 3D », a précisé Jay Freeland, président et PDG de Faro, lors de l’annonce. « Forts du succès obtenu par nos scanners Focus3D en matière de numérisation longue portée, nous avons développé un scanner qui apporte à nos clients la même intuitivité et la même facilité d'utilisation dans un appareil portatif. »

L’utilisation de matériaux composites a permis de développer un capteur qui pèse moins de 1 kg, ce qui permet aux utilisateurs de manœuvrer et de numériser dans des endroits exigus et difficiles d'accès comme les habitacles de voitures, sous des équipements ou derrière des objets. De plus, la technologie utilisée pour la mémoire de numérisation permet aux utilisateurs du Freestyle3D de faire une pause dans la numérisation à tout moment et de reprendre la collecte des données là où elle a été interrompue, sans utiliser de cibles artificielles.

Le Freestyle3D peut être utilisé seul pour numériser les zones complètes ou en complément de scanners plus gros pour numériser des détails. Tous les nuages de points issus de ces différents appareils sont faciles à intégrer et à partager avec tous les outils logiciels de visualisation de Faro, dont Scene, WebShare Cloud et les packs CAD Zone.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.faro.com/fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Plus d'articles