Nous suivre Industrie Techno

Une start-up affirme développer une machine douée d'imagination

Julien Bergounhoux

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une start-up affirme développer une machine douée d'imagination

© Vicarious

L'intelligence artificielle est un secteur encore nébuleux, ponctué de recherches qui n'offrent que peu de garanties d'aboutir, mais dont le potentiel ne cesse d'attirer les investisseurs. Vicarious est l'une des rares start-up spécialisées dans ce domaine, et elle oriente ses recherches vers la capacité d'une machine à répliquer l'esprit humain, y compris son imagination.

Alors que le rachat de DeepMind par Google pour 500 millions de dollars a fait beaucoup de bruit la semaine dernière, le Wall Street Journal vient de publier un article sur une autre entreprise spécialisée dans l'intelligence artificielle, Vicarious. Très peu de choses sont connues sur cette petite start-up de 8 personnes, si ce n'est que son but avoué est de dupliquer le fonctionnement du cerveau humain, pour créer une machine qui pense comme un être humain.

Elle n'a encore sorti aucun produit, mais comme pour toutes les recherches liées à l'intelligence artificielle, c'est le potentiel de ses travaux qui attire les géants du web. Google notamment, mais aussi Facebook, qui est très intéressé par l'intelligence artificielle, et qui avait également DeepMind en ligne de mire avant que Google ne l'acquière. C'est donc sans surprise que l'on découvre que plusieurs employés de Facebook font partie des investisseurs de Vicarious.

Car les technologies les plus populaires dans ce domaine sont en ce moment celles liées à la reconnaissance et la classification d'objets. Un champ d'étude dont l'un des fruits serait l'identification d'objets ou de personnes dans des photos.

L'approche de Vicarious se concentre sur l'aspect sensoriel du cerveau, notamment le rôle critique de la vision sur les premiers stades de son développement. Elle a créé un système basé sur une grande intéractivité entre les récepteurs visuels du programme, ses "yeux", et les parties qui traitent l'information. Ce type d'intéractivité permet par exemple à la machine d'imaginer les parties manquantes d'un animal qui serait partiellement obstrué sur une image.

Il est ainsi capable "d'imaginer" des vaches, de diverses formes et dans divers poses, et d'en faire des dessins en se basant sur cette représentation interne, sans utiliser de photos ou de références externes.

Le logiciel de Vicarious a évolué progressivement par auto-apprentissage, commençant par des formes simples, puis évoluant vers la compréhension des textures et de l'éclairage dans une image. Les chercheurs espèrent qu'il pourra au final apprendre à se mouvoir dans le monde réel et à comprendre les relations de cause à effet.

Pour l'instant, son premier succès est d'être capable depuis octobre dernier de passer 90 % du temps au travers d'un Captcha, un type de test visuel présent sur beaucoup formulaires sur Internet pour dissuader les spammeurs et qui prend habituellement la forme de chiffres et de lettres déformés ou difficiles à reconnaître. Cependant, prudence est de rigueur, sachant que la plupart des logiciels de spam automatisés sont également capables de passer au travers des Captcha les plus complexes. Les détracteurs de l'entreprise fustigent ainsi le manque de transparence et de données vérifiables mises à disposition.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

CES 2019 : Les technos du véhicule autonome et connecté

CES 2019 : Les technos du véhicule autonome et connecté

Le véhicule autonome et connecté est cette année bien présent au Consumer Electronic Show (CES) qui se déroule du 8[…]

Technos à suivre en 2019, drone poisson volant, Lidar … les meilleures innovations de la semaine

Technos à suivre en 2019, drone poisson volant, Lidar … les meilleures innovations de la semaine

Une plateforme pour booster les capacités européennes en intelligence artificielle

Une plateforme pour booster les capacités européennes en intelligence artificielle

CES 2019 : 5 technos pour l’industrie

Conférences

CES 2019 : 5 technos pour l’industrie

Plus d'articles