Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Une solution de maintenance prédictive pour éviter les pannes industrielles

Floriane Leclerc

Sujets relatifs :

, ,
Avec sa solution de maintenance prédictive, la société Asystom entend éviter aux industriels des interruptions lors de la production. L’entreprise audoise, créée en 2016, a mis au point une balise permettant de détecter les signes précurseurs de défaillances des machines industrielles.
 
Avec cette solution clé en main, il est possible de suivre leur fonctionnement et d’anticiper les pannes”, expose Pierre Naccache, président d’Asystom, venu présenter son invention au salon Global Industries, organisé à Paris du 27 au 30 mars 2018. De la taille de la main, “ce dispositif, non-intrusif, se pose facilement sur les machines, sans risque de les altérer”, précise[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Blockchain : Pourquoi Hyperledger Fabric s'est imposé chez les industriels

Dossiers

Blockchain : Pourquoi Hyperledger Fabric s'est imposé chez les industriels

Cinq ans après sa création par la Fondation Linux, Hyperledger Fabric est devenu l’outil privilégié des industriels,[…]

« L’électrification d'un procédé thermique comme la pasteurisation apporte un gain significatif pour l'industrie », pointe Youmna Romitti du Cetiat

« L’électrification d'un procédé thermique comme la pasteurisation apporte un gain significatif pour l'industrie », pointe Youmna Romitti du Cetiat

Blockchain : Tradelens révolutionne le suivi du fret maritime

Dossiers

Blockchain : Tradelens révolutionne le suivi du fret maritime

Blockchain : "Cette technologie fait de la coopétition une source de valeur", estiment Pauline Tellier et Gilles Deleuze d'EDF

Dossiers

Blockchain : "Cette technologie fait de la coopétition une source de valeur", estiment Pauline Tellier et Gilles Deleuze d'EDF

Plus d'articles