Nous suivre Industrie Techno

Une pompe à insuline quatre fois plus compacte

Michel Le Toullec

Sujets relatifs :

, ,

- STMicroelectronics et Debiotech allient leurs compétences pour développer une pompe miniaturisée basée sur un système microfluidique en silicium.

Près de 250 millions de personnes dans le monde sont atteintes de diabète et les recherches se multiplient sur des dispositifs miniaturisés de délivrance contrôlée d'insuline. C'est précisément sur ce créneau que se situe la collaboration entre STMicroelectronics et Debiotech, société suisse de R&D sur les dispositifs médicaux. Le premier apporte son savoir-faire dans le développement et l'industrialisation de systèmes microfluidiques en silicium, et le second son expérience sur les équipements de délivrance de l'insuline.

Une libération régulière de très petites quantités

La pompe miniaturisée développée par les deux partenaires constitue la première utilisation d'une technologie Mems (microsystème électromécanique) microfluidique dans le traitement du diabète. Il s'agit d'une avancée majeure puisque le dispositif pourra être fixé sur un patch jetable afin d'assurer une injection sous-cutanée continue d'insuline. Par rapport aux injections individuelles qui doivent être administrées plusieurs fois par jour, ce principe par pompe programmable améliore non seulement la disponibilité et l'efficacité du traitement mais aussi la qualité de vie du patient.

L'intérêt de la technologie Mems est double. D'abord, les dimensions du dispositif sont réduites au quart de la taille des pompes existantes. Ensuite, la microfluidique permet de libérer, de manière électroniquement contrôlée, de très petites quantités d'insuline, de l'ordre du nanolitre. On atteint donc désormais un niveau très proche de celui de la délivrance physiologique. La précision du dosage est en effet un facteur critique dans l'efficacité du traitement. La pompe microfluidique évite non seulement tout risque de surdosage, mais permet en plus de détecter les insuffisances dans le débit, les obstructions, les bulles d'air et autres dysfonctionnements.

Fabriquée selon des technologies de production des puces électroniques, cette pompe jetable devrait pouvoir être commercialisée à un prix plus abordable que les dispositifs actuels. Des échantillons fonctionnels ont déjà été fabriqués et les deux partenaires estiment qu'un produit entièrement industrialisé, sous forme de cartouche jetable, pourrait arriver sur le marché dès 2008. Un marché qui, selon une étude de HSBC, pourrait atteindre 1,6 milliard de dollars en 2009.

Debiotech conservera la responsabilité de la commercialisation du produit à travers ses accords de licence avec les fabricants d'équipements médicaux. -

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0889

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles