Nous suivre Industrie Techno

Une paire de gants pour se transformer en homme orchestre

Une paire de gants pour se transformer en homme orchestre

© Université Cornell

Enfiler une simple paire de gants pour devenir capable de créer les sons correspondant à des instruments variés? C'est ce que proposent des étudiants en ingénierie de l'université de Cornell.

Bientôt, le chef d'orchestre n'aura ni besoin de musiciens ni de baguette pour donner un concert. Une paire de gants lui suffira. Créée par les étudiants de l'université de Cornell (New York), Aura produit des sons en fonction du placement des mains dans l'espace. Une démonstration permet de mesurer le potentiel de ce nouvel instrument de musique, qui donne un sérieux coup de vieux aux Daft Punk :


Les gants sont équipés de capteurs qui calculent la position et l'orientation des mains dans un champ magnétique. Les données sont ensuite décryptées par un dispositif musical digital, puis converties en notes par un synthétiseur. Pour créer le volume, il faut écarter ses paumes l'une de l'autre : plus elles sont éloignées, plus le son est intense. Descendre ou lever les mains permet de jouer les graves ou les aigus. «Le but était de créer l'instrument le plus intuitif possible», explique Ray Li, concepteur des gants et interprète dans la vidéo. Le jeune inventeur continue, enthousiaste : «Désormais, les musiciens vont pouvoir jouer et créer une vraie musique sur scène sans aucun instrument.»

Cet outil, qui permet de se transformer en homme orchestre en enfilant une simple paire de gants, intéresse le secteur musical. Un nouveau genre de solistes pourrait bien apparaître...
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles