Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Une nouvelle stratégie pour mettre en mouvement les robots

Alexane Roupioz
Une nouvelle stratégie pour mettre en mouvement les robots

Les robots-particules conçus par l'Institut technologique de Georgie peuvent déplacer un dispositif plus important

Un système robotique conçu à partir de petits robots capables de se mouvoir mécaniquement a été fabriqué par des scientifiques américains de l’Institut de Technologie de Géorgie et de l’Université Northwestern à Chicago. Cette nouvelle approche offre plus de flexibilité dans la conception des robots qui peuvent être contrôlés uniquement sur la base d’interactions mécaniques.

La mise en mouvement d’un robot est souvent assurée par un ensemble de composants (moteurs, membres articulés, capteurs, etc.) qui effectue chacun une tâche précise. A l’inverse, les scientifiques américains ont imaginé un système composé de particules actives intelligentes, ou « smarticles », qui interagissent de façon aléatoire. Ces petits robots rectangulaires, imprimés en 3D, ne sont capables que d’une chose : mouvoir mécaniquement leurs bras dans un plan, comme s’ils battaient[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles