Nous suivre Industrie Techno

Une nouvelle alliance pour doper l'industrie du futur

Une nouvelle alliance pour doper l'industrie du futur

Dans le cadre d'un déplacement à Figeac, François Hollande a prononcé un discours sur l'usine du futur.

© Présidence de la république

Dans le cadre d'un déplacement à Figeac pour visiter deux pépites françaises de l'aéronautique, François Hollande a présenté les grandes lignes d'un nouveau plan baptisé "L'industrie du futur". Il sera piloté par une association regroupant dix organisations professionnelles et centres de R&D. 

« L’usine du futur doit intégrer les nouvelles technologies. Toutes les nouvelles technologies » a martelé aujourd’hui François Hollande. Dans le cadre d’un déplacement à Figeac (Lot) pour visiter deux fleurons de l’industrie aéronautique (Ratier et Figeac Aéro), le Chef de l'Etat a dévoilé les grandes lignes d’un nouveau dispositif dédié à doper le 34e Plan Montebourg consacré aux "industries du futur".

Ce 34e plan s’inscrivait dans le cadre de "La nouvelle France industrielle". Lancée en 2012, l’initiative visait à faire de la relance industrielle une priorité nationale à l’heure où l’investissement industriel était en berne et où la France ne comptait que 35 000 robots dans ses usines, contre 65 000 en Italie et 150 000 en Allemagne. Or, « quand une industrie n’investit plus, elle perd nécessairement des parts de marché », a rappelé aujourd’hui François Hollande, qui mise plus que jamais sur les technologies de pointe pour bouleverser les modes de production, gagner en compétitivité et créer de l’emploi.

« Aujourd’hui, nous pouvons, à l’aide des nouvelles technologies, non seulement rattraper le retard mais prendre de l’avance. J’ai évoqué l’impression 3D. Nous sommes les meilleurs au monde sur cette technologie. (…) Sur les matériaux composites, sur la robotique, sur la réalité augmentée et sur le numérique, nous sommes également en pointe » a estimé le président de la République.

Soutenu par les régions, ce nouveau dispositif sera piloté par une association composite rassemblant dix organisations professionnelles et centres de R&D : L’Afdel (Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet), la Fim (Fédération des industries mécaniques), le Gimélec (Groupement d'industriels au service de l'intelligence énergétique), le Symop (Syndicat des machines et technologies de production), le Syntec Numérique (syndicat patronal du numérique), l’UIMM (Union des industries et des métiers de la metallurgie), le CEA, le Cetim (Centre technique des industries mécaniques), l’Ensam (Ecole nationale supérieure d'Arts et Métiers) et l’Institut Mines-Télécom.

Dans un communiqué de presse, la future association a d’ores et déjà annoncé le déploiement de trois actions concrètes : la création et la promotion, d’ici à 2016, de 15 projets vitrine. Ils auront notamment pour objectif de montrer ce dont est capable l’industrie du futur ; la sensibilisation de 15 000 entreprises à la transformation numérique à travers un réseau d’experts et l'accompagnement de 2 000 PME ou ETI industrielles dans leur projet de modernisation ; et enfin le déploiement de plates-formes technologiques accessibles aux industriels sur l'ensemble du territoire français. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles