Nous suivre Industrie Techno

abonné

Une machine de tamponnage moléculaire pour la nanoimpression

Ludovic Fery

Un automate capable de réaliser des dépôts micro ou nanométriques pour le secteur du biomédical et des semi-conducteurs sera commercialisé en septembre prochain par le français Innopsys.

Issu d’un partenariat de recherche de six ans avec un laboratoire CNRS, le modèle Innostamp repose sur le procédé dit de tamponnage moléculaire. Son principe consiste à déposer des molécules chimiques, biologiques (anticorps, ADN…) ou des nano objets (nanoparticules, nanotubes de carbone) sur des films polymères, du verre ou du silicium, avec une résolution inférieure à la centaine de nanomètres. Comme en imprimerie, un timbre est encré puis pressé à grande vitesse contre une surface. Seule[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Plus d'articles