Nous suivre Industrie Techno

Une machine de frittage de poudre tout automatique

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
La nouvelle machine de 3D Systems est capable de fabriquer des grandes pièces sans aucune surveillance. Une grande première !

L’évènement est suffisamment rare pour ne pas le marquer d’une pierre blanche : l’annonce par le leader mondial du marché du prototypage rapide 3D Systems d’une nouvelle machine à l’occasion du salon Micad qui se déroule en ce moment à Paris, Porte de Versailles.

Le constructeur américain a repris et développé une idée de son concurrent allemand EOS en proposant une machine de frittage de poudre complètement automatisée.

Les deux modèles SLS Sinterstation Pro 230 et 140 seront livrés au cours du second trimestre 2005 et autre surprise, le premier utilisateur au monde à s’équiper d’un tel équipement est la société de service française CEP spécialisée dans le prototypage rapide.

CEP, qui a participé avec son savoir faire à la mise au point de ces machines, collabore avec le constructeur américain pour la mise au point de nouveaux matériaux destinés notamment aux applications aéronautiques.

L’originalité de ces systèmes automatiques c’est de permettre aux utilisateurs de fabriquer sur site et à la demande, de manière économique et à qualité constante, des produits finis en grande série et personnalisés, des modèles, des bâtis de montage et des outillages.

Les matériaux utilisés sont des poudres métalliques et plastiques brevetés. «Ces machines constituent une alternative aux méthodes traditionnelles d’injection plastique, de coulée ou d’usinage», affirme Joël Delanoue, responsable de 3D Systems France. Avantage : élimination des outillages coûteux, des réglages fastidieux, des opérations secondaires coûteuses.

Le secret de ces systèmes de production qui peuvent fonctionner d’une manière autonome 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : une famille de modules intégrés qui comportent des cartouches de matériaux réutilisables, une chambre de fabrication amovible, une station de nettoyage des pièces finies et un module automatisé de recyclage des matériaux.

La configuration modulaire de machines permet aux utilisateurs de choisir la formule la plus adaptée à leur application et de passer économiquement d’une configuration à l’autre quand ils en ont besoin.

Selon le constructeur, la Sinterstation Pro 230 offre un volume de fabrication qui va jusqu’à 230 litres, soit 47% de plus que le système le plus grand disponible actuellement sur le marché. Les machines disposent aussi d’un nouveau système de balayage numérique grande vitesse qui améliore la qualité de surface de pièces, de nouveaux contrôles thermiques…

Le prix de ces machines se situe entre 600 000 et 700 000 eus en fonction de leur configuration.

Et comme une surprise ne vient pas seule, le constructeur annonce aussi le nouveau matériau plastique flexible DuraForm Flex et surtout, les premiers matériaux à base d’aluminium que les utilisateurs attendaient depuis plus d’un an et qui vont sûrement intéresser de nombreux industriels dont ceux aéronautiques.

Mirel Scherer

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles