Nous suivre Industrie Techno

abonné

Une hydrolienne à membrane copie les poissons

Philippe Passebon
Une hydrolienne à membrane copie les poissons

La membrane ondule sous l'effet du courant

© EEL Energy

Une hydrolienne à membrane ondulante pour produire de l’électricité à partir des courants marins vient d’être mise au point par la start-up EEL Energy dans le bassin de l’Ifremer.

La technologie est basée sur le biomimétisme. Dans la nature marine, les systèmes à hélice sont en effet inexistants, les mouvements des animaux aquatiques étant presque tous basés sur des ondulations. La membrane reproduit ces mouvements d’ondulation. La déformation de la membrane permet ainsi de générer de l’énergie hydrocinétique, ensuite transformée en électricité grâce à des dynamos innovantes. Elle permet de produire de l’électricité avec des vitesses de courants inférieures au mètre par seconde, même si l’optimum de production d’électricité, soit 1 mégawatt, est obtenu avec une vitesse de fluide de 2,5 mètres par seconde. Selon EEL Energy, l’hydrolienne à membrane ondulante de 15 x 15 mètres oscille sur une amplitude[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles