Nous suivre Industrie Techno

Une fraiseuse pour modèles bon marché

C. G

Sujets relatifs :

, ,
Une fraiseuse pour modèles bon marché

La simplicité des fraiseuses Artol permet de concevoir des machines à la demande, ici la PRO 2000.

© D.R.

- Rigides ET précises, les fraiseuses mécano-boulonnées d'Artol répondent aux besoins des composites et du prototypage.

Une grande rigidité tout en utilisant une conception et une réalisation ultrasimples pour créer un bâti de machine de fraisage pour l'usinage, la découpe ou la gravure. C'est toute l'innovation d'Artol Systems, une jeune société française qui se lance sur le créneau des machines destinées au modelage. La gamme de machines avec une résolution minimale de 3 µm est réalisée par un procédé original de mécano-boulonnage très simple et sans les inconvénients du mécano-soudage : risques de déformation et impossibilité de démontage.

À la portée des amateurs de modélisme

L'entrée de gamme est une machine de petite capacité, ART600 (600 x 400 x 210 mm). Elle pèse 70 kg et coûte 6 000 euros, avec son logiciel de commande et sa broche. La plus grosse est la PRO 2 000 (2 200 x 1 300 x 510/690 mm) pour une masse de 1 650 kg ; deux modèles intermédiaires, 1 030 et 1 300 HD complètent la gamme.

La première est à table mobile, avec plateau en aluminium rainuré (axe X) et se destine aux petites pièces ; son prix la met à la portée des amateurs éclairés de modélisme. Le premier exemplaire de la PRO 2 000 est utilisé depuis le début de l'année par le team Mitsubishi Motor Sport pour créer tous les modèles des pièces composites (portières, capots, etc.) des voitures de rallye. Sur tous les modèles, la transmission est assurée par des moteurs pas à pas sur des vis à billes et les guidages par palier à billes sur arbre supporté.

Vu la facilité de fabrication par découpe laser de tôles d'acier et boulonnage, il est aisé de concevoir des machines à la demande pour des besoins spécifiques de clients. L'idée initiale est venue à Steve Chaudanson, le président d'Artol Concept, sous-traitant en découpe laser, à la suite de la demande d'un passionné de modélisme. « La découpe laser est très précise, j'ai donc pensé à un système tenon-mortaise rigidifié par des boulons dans l'épaisseur de la tôle. » Un vrai jeu de Meccano qui demande seulement des moyens élémentaires de mécanique et de la visserie. La poutre de la PRO 2 000 est constituée d'un caisson de section carrée cloisonné tous les 130 mm pour obtenir une rigidité très élevée. La réflexion porte actuellement pour une livraison en kit pour les petites machines.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0900

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

les chercheurs du CTIF et de l'École centrale de Lille ont mis au point des mousses métalliques à base d'acier moins chères et plus résistantes que[…]

01/04/2009 | MATÉRIAUXR & D
MATÉRIAU

Focus

MATÉRIAU

TÉLÉCOMS

Focus

TÉLÉCOMS

ÉLECTROMÉNAGER

Focus

ÉLECTROMÉNAGER

Plus d'articles