Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Une « feuille artificielle » produit du gaz de synthèse à partir de CO2

Xavier Boivinet
Une « feuille artificielle » produit du gaz de synthèse à partir de CO2

© Virgil Andrei

Composé principalement d’hydrogène et de monoxyde de carbone, le gaz de synthèse (syngaz) est généralement produit à partir de ressources fossiles avec des procédés émetteurs de dioxyde de carbone (CO2). Des chercheurs de l’Université de Cambridge (Angleterre) ont mis au point un procédé qui n'en émet pas, grâce à un dispositif photo-électrochimique utilisant de l'eau, de la lumière et du CO2. Une « feuille artificielle » en quelque sorte, dont la réaction s’inspire de la photosynthèse des plantes. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Nature Materials le 21 octobre.

Le dispositif, plongé dans l’eau, est doté de deux photo-électrodes qui convertissent la lumière en courant[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'électronique imprimée se rêve en championne des technologies vertes

L'électronique imprimée se rêve en championne des technologies vertes

Les 10ème rencontres de l’électronique imprimée, organisée par l’Association française de[…]

Aux Assises de l'économie circulaire, industriels et pouvoirs publics veulent accélérer la transition écologique

Aux Assises de l'économie circulaire, industriels et pouvoirs publics veulent accélérer la transition écologique

Nitrate d’ammonium : deux spécialistes des risques industriels alertent sur des « bombes agricoles en puissance »

Nitrate d’ammonium : deux spécialistes des risques industriels alertent sur des « bombes agricoles en puissance »

« Une signature moléculaire du Covid-19 dans l'air expiré se dessine », dévoile le chercheur Christian George

« Une signature moléculaire du Covid-19 dans l'air expiré se dessine », dévoile le chercheur Christian George

Plus d'articles